Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photos et Videos

Gen Tahir Guinassou:
Secretaire a la Defense de l'UFDD
  Vendredi 16.01.09 Tchad : Un commandant proche de la famille dictatoriale d’un secteur de 100 Toyota avec un effectif de 1500 éléments installé récemment sur l’axe Massaguet-N’goura sur ordre de Deby est en contact permanant avec les éléments de RFC. Veulent-ils rejoindre le RFC? Affaire à suivre… <> Malgré l’état dans lequel il était, Hinda la première dame a voulu et insisté que son mari donne une interview sur les ondes de RFI démentant les spéculations sur la santé de ce dernier mais le despote n’était pas en mesure de réaliser son intervention sur les antennes de la radio. Bye bye Deby. <> Jeudi 15.01.09 Tchad: L’occasion est en or pour le General le jeune Abderahim Bahar de renverser et remplacer son oncle le malade Idriss Deby a la mode Guinéenne et négocier avec la rébellion. Nous vous assurons le soutient de tous les jeunes et les tchadiennes et tchadiens vous seront reconnaissants. <> Le dictateur Idriss Deby semble avoir un malaise. Priez s’il vous plait pour qu’il ne se recouvre plus. Ameen. <> Avec la pénurie du fagot de bois et du charbon, plusieurs restaurants ferment leurs portes dont le reste utilisent le gaz pour la cuisine tout en élevant le prix de leurs plats. <> Mercredi 14.01.09 Tchad : Très cher(e) Ab. Votre question sur les identités des infiltrés est très pertinente et nous respectons votre curiosité. Nous craignons que la réponse à votre question compromettra la sécurité de nos envoyés et leurs informateurs car donner des précisions sur des informations très sensibles exposera les origines des ces renseignements. Tout ce qu’on puisse dire, cette personne est un officier supérieur dans l’Armée de Deby. Nous nous excusons de ne pas pouvoir vous satisfaire et nous vous remercions pour votre compréhension. <> Mardi 13.01.09 Tchad :La situation sécuritaire dans l'est est imprévisible avec des incidents isolés. Renforcement de la sécurité dans la zone de Dogdoré où des gendarmes supplémentaires ont été déployés ; des attaques de bandits (appartenant a la milice de Deby) ont forcé des ONG à se retirer laissant près de 30 000 déplacés sans aide. Epidémie de rougeole ; à la semaine 1 de 2009, un total de 345 nouveaux cas et 1 décès a été notifié. L'OMS appuie les activités de réponse. <> Un officier supérieur du rétrograde dictateur Idriss Deby dit qu’ils ont pu infiltrer beaucoup des espions dans la rébellion. Leur nombre dépasse une centaine de personnes. En tant que « rebelles », 21 parmi eux ont pu avoir une formation très avancée des armes sophistiquées et acquirent des informations très confidentielles. Une dizaine de ces infiltrés viennent de retourner á leur maitre en fouillant la rébellion par une voiture et perçant jusqu'à N’Djamena sans arrêt. <> Les cousins du dictateur tchadien Idriss Deby déguisés en coupeurs de route ont fait un massacre de plusieurs passagers tchadiens sur plusieurs voitures dans la région de Bokoro (Province de Chari-Baguirmi) pour les déposséder de leurs biens. <> Le dictateur Erythréen avait donné un « bon » conseil à son homologue le tyran tchadien Idriss Deby lors de sa dernière visite. « Si les civiles se mêlent de la politique, cela veut dire que leur ventre est plein. Comme plus de 99% des tchadiens ne vous aiment pas, il faut les plonger sans remord dans une terrible misère avec une souffrance aigue jusqu'à ce qu’ils arrêteront de parler de la politique » dit-il le retardé mental Erythréen Issayas Afeworrki. <> Le dictateur Deby, le sauvage au cerveau « d’argile » qui veut appliquer à la lettre ce conseil gratuit, est sur le point d’interdire l’importation du riz au Tchad dans les jours à venir dans le but de forcer les tchadiens à oublier de parler ou de se mêler de sa politique de régression et désolation. <> Première fois dans l’histoire du monde, des humains utilisent l’excrément d’ânes pour préparer leur thé. Le coût du sac d’excrément dépasse 4000 F cfa présentement à N’Djamena due à l’interdiction du charbon.
 

Recherche

Photos et Videos

CEMGA Gen Tahir WodjiCEMGA Adj UFDD Soumaine Boloki


La population de N'Djamena jubile

Adouma Hassaballah et ses hommes


Archives

Texte Libre

14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 19:07

Au moins trois personnes sont mortes après l'échouage au large de la Toscane d'un paquebot italien dans la nuit de vendredi à samedi. Environ 70 personnes manquent toujours à l'appel.

S.M. et A.L. avec AFP | Publié le 14.01.2012, 07h09 | Mise à jour : 18h41

 
GIGLIO, TOSCANE (Italie). Le paquebot de croisière «Costa Concordia» échoué, le samedi 14 janvier 2011

GIGLIO, TOSCANE (Italie). Le paquebot de croisière «Costa Concordia» échoué, le samedi 14 janvier 2011 | AFP/ STRINGER

Zoom1/8
 
Le paquebot italien Costa Concordia, qui a chaviré vendredi soir au large de la Toscane, près de la petite île du Giglio, transportait 4 229 personnes dont plus de 3 000 touristes (989 Italiens, 569 Allemands et 462 Français). Un dernier bilan du naufrage fait état d'au moins trois morts. Selon l'agence italienne Ansa, il pourrait s'agir de deux touristes français et d'un membre d'équipage péruvien.  Un bilan que ne confirme pas le Quai d'Orsay, contacté par leparisien.fr, qui n'évoque qu'un Français porté disparu. «En l'état actuel des informations qui nous sont parvenues, nous pouvons seulement dire qu'un homme de 70 ans est porté disparu. Il reste aussi plusieurs autres cas inquiétants de Français qui manquent à l'appel. Leur famille et proches qui étaient avec eux sur le navire ont d'ailleurs tenu à rester sur place, dans le port de Santo Stefano, là où les rescapés ont été pris en charge», explique l'ambassade de France en Italie.  

Le Quai d'Orsay a mis en place un numéro d'urgence pour répondre aux familles : 01.43.17.56.46.

Des sources sanitaires ont aussi comptabilisé une quarantaine de blessés, dont deux graves. Enfin, «il manque environ 70 personnes à l'appel», ajoute le préfet de la zone. Même si certaines, dans la panique, ont pu avoir été hébergées par des habitants de l'île durant la nuit.





Long de 290 mètres, le Costa Concordia effectuait une croisière en Méditerranée lorsqu'il s'est échoué vendredi soir près de l'île du Giglio, obligeant les garde-côtes à évacuer ses occupants. Les rescapés ont été transférés par centaines par ferries vers le port de Santo Stefano. 

«Vers 20 heures (19 heures GMT) le Costa Concordia a commencé à prendre l'eau et s'est incliné d'environ 20 degrés, ont indiqué les garde-côtes. La plupart des occupants ont quitté le navire à bord de chaloupes de sauvetage. Les passagers étaient «en train de dîner quand la lumière a été coupée, un coup puis un grondement ont retenti et les couverts sont tombés par terre», a témoigné Luciano Castro, un témoin, joint au téléphone par l'agence Ansa. Quand la lumière est revenue, le commandant a annoncé une panne du générateur électrique et promis une réparation rapide.





Avant que l'équipage n'invite à endosser les gilets de sauvetage et à se regrouper sur le pont devant les chaloupes, des passagers se sont aperçus que le navire penchait sur un côté. S'en sont suivies des «scènes dignes du Titanic» avec une bousculade parmi les évacués, des  et des pleurs, a décrit une journaliste présente à bord, lorsque l'ordre a été donné de quitter le navire par sept brèves sonneries et une longue.

Dans la précipitation, des passagers sont tombés à la mer. Des unités des garde-côtes et d'autres bateaux notamment les ferries entre la côte toscane et l'île de Giglio se sont rendus dans la zone pour participer à l'évacuation des passagers et de l'équipage. De hélicoptères équipés de puissants projecteurs survolaient également les lieux.
Dès les premières heures du jour, des sauveteurs ont inspecté la partie encore émergée du paquebot qui a une brèche de 70 mètres à 100 mètres de long dans sa coque et est incliné à 80 degrés sur un côté, menaçant de couler complètement. Des plongeurs ont également été envoyés pour inspecter la coque et la partie immergée du navire. 


Le «Costa Concordia», ce matin. Vidéo de La Republica.

L'armateur Costa Crociera (Croisières Costa) qui possède le bateau s'est dite «choquée» et a exprimé ses condoléances aux familles. Costa Crociera a indiqué qu'il n'est pas possible de déterminer dans l'immédiat la cause de l'accident, assurant que l'évacuation a été rapide même si difficile car le bateau penchait de plus en plus sur le côté, embarquant beaucoup d'eau. 

Le bateau était parti «de Savone pour une croisière en Méditerranée, avec des escales prévues à Civitavecchia, Palerme, Cagliari, Palma de Majorque, Barcelone et Marseille». Le navire venait de quitter le port de Civitavecchia, près de Rome, lorsqu'il a rencontré des difficultés. La capitainerie du port de Livourne, le plus important de Toscane, a annoncé l'ouverture d'une  sur les causes de l'accident et sur la façon dont les passagers ont été secourus.

LeParisien.fr 

 

http://www.leparisien.fr/international/videos-naufrage-d-un-paquebot-italien-deux-francais-auraient-peri-14-01-2012-1811456.php

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog Chari
commenter cet article

commentaires