Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photos et Videos

Gen Tahir Guinassou:
Secretaire a la Defense de l'UFDD
  Vendredi 16.01.09 Tchad : Un commandant proche de la famille dictatoriale d’un secteur de 100 Toyota avec un effectif de 1500 éléments installé récemment sur l’axe Massaguet-N’goura sur ordre de Deby est en contact permanant avec les éléments de RFC. Veulent-ils rejoindre le RFC? Affaire à suivre… <> Malgré l’état dans lequel il était, Hinda la première dame a voulu et insisté que son mari donne une interview sur les ondes de RFI démentant les spéculations sur la santé de ce dernier mais le despote n’était pas en mesure de réaliser son intervention sur les antennes de la radio. Bye bye Deby. <> Jeudi 15.01.09 Tchad: L’occasion est en or pour le General le jeune Abderahim Bahar de renverser et remplacer son oncle le malade Idriss Deby a la mode Guinéenne et négocier avec la rébellion. Nous vous assurons le soutient de tous les jeunes et les tchadiennes et tchadiens vous seront reconnaissants. <> Le dictateur Idriss Deby semble avoir un malaise. Priez s’il vous plait pour qu’il ne se recouvre plus. Ameen. <> Avec la pénurie du fagot de bois et du charbon, plusieurs restaurants ferment leurs portes dont le reste utilisent le gaz pour la cuisine tout en élevant le prix de leurs plats. <> Mercredi 14.01.09 Tchad : Très cher(e) Ab. Votre question sur les identités des infiltrés est très pertinente et nous respectons votre curiosité. Nous craignons que la réponse à votre question compromettra la sécurité de nos envoyés et leurs informateurs car donner des précisions sur des informations très sensibles exposera les origines des ces renseignements. Tout ce qu’on puisse dire, cette personne est un officier supérieur dans l’Armée de Deby. Nous nous excusons de ne pas pouvoir vous satisfaire et nous vous remercions pour votre compréhension. <> Mardi 13.01.09 Tchad :La situation sécuritaire dans l'est est imprévisible avec des incidents isolés. Renforcement de la sécurité dans la zone de Dogdoré où des gendarmes supplémentaires ont été déployés ; des attaques de bandits (appartenant a la milice de Deby) ont forcé des ONG à se retirer laissant près de 30 000 déplacés sans aide. Epidémie de rougeole ; à la semaine 1 de 2009, un total de 345 nouveaux cas et 1 décès a été notifié. L'OMS appuie les activités de réponse. <> Un officier supérieur du rétrograde dictateur Idriss Deby dit qu’ils ont pu infiltrer beaucoup des espions dans la rébellion. Leur nombre dépasse une centaine de personnes. En tant que « rebelles », 21 parmi eux ont pu avoir une formation très avancée des armes sophistiquées et acquirent des informations très confidentielles. Une dizaine de ces infiltrés viennent de retourner á leur maitre en fouillant la rébellion par une voiture et perçant jusqu'à N’Djamena sans arrêt. <> Les cousins du dictateur tchadien Idriss Deby déguisés en coupeurs de route ont fait un massacre de plusieurs passagers tchadiens sur plusieurs voitures dans la région de Bokoro (Province de Chari-Baguirmi) pour les déposséder de leurs biens. <> Le dictateur Erythréen avait donné un « bon » conseil à son homologue le tyran tchadien Idriss Deby lors de sa dernière visite. « Si les civiles se mêlent de la politique, cela veut dire que leur ventre est plein. Comme plus de 99% des tchadiens ne vous aiment pas, il faut les plonger sans remord dans une terrible misère avec une souffrance aigue jusqu'à ce qu’ils arrêteront de parler de la politique » dit-il le retardé mental Erythréen Issayas Afeworrki. <> Le dictateur Deby, le sauvage au cerveau « d’argile » qui veut appliquer à la lettre ce conseil gratuit, est sur le point d’interdire l’importation du riz au Tchad dans les jours à venir dans le but de forcer les tchadiens à oublier de parler ou de se mêler de sa politique de régression et désolation. <> Première fois dans l’histoire du monde, des humains utilisent l’excrément d’ânes pour préparer leur thé. Le coût du sac d’excrément dépasse 4000 F cfa présentement à N’Djamena due à l’interdiction du charbon.
 

Recherche

Photos et Videos

CEMGA Gen Tahir WodjiCEMGA Adj UFDD Soumaine Boloki


La population de N'Djamena jubile

Adouma Hassaballah et ses hommes


Archives

Texte Libre

18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 22:11

Au nom de RTJ (Rassemblement Tchadien pour la Justice), au nom de militantes et militants de notre mouvement politique, au nom de peuples tchadiens et à notre nom propre, nous, Korei Djimi Président National de RTJ, apportions tous nos remerciements au Commandant français Marc Florent L pour son franc témoignage dans l’histoire contemporaine du Tchad. Voilà, c’est à de moments difficiles que des hommes de hautes qualités sortent du silence de nulle part.  

Dans sa lettre de témoignage du passé sombre et tumultueux du Tchad, le Commandant Marc nous relate un certain nombre de faits réels tels que de dates précises, par exemple (Février 1978 jusqu'à Février-Mars 2008. À titre d’exemple, 900 paisibles innocents périssent à la suite d’événements du 2 Février 2008 à Ndjamena (Commandant Marc); c’est certainement sans que ces victimes ne sachent le pourquoi de ce qui leur est arrivé gratuitement, mais la seule simple raison comme réponse qu’on puisse imaginer de tout le temps, c’est parce qu’ils se trouvèrent juste au mauvais moment et au mauvais endroit dans cette même ville où la vie d’une personne humaine ne valait même pas celle d’un oiseau quelconque depuis belle lurette; Comment les peuples du Tchad ont-ils souffert de ces conflits ? Quelques exemples du Commandant Marc nous en disent long (lire ou relire sa lettre qui est encore fraiche dans les Medias).

Par exemple, parlant des événements de Mars 1980 qui correspond bien à la guerre civile de 9 mois au Tchad sous les bombardements aériens et terrestres libyens et de manière journalière, Le Commandant Marc écrit : ¨Ainsi, faute de soins appropriés, beaucoup de blessés décèdent à domicile et sont enterrés dans la cour même de la concession¨). Pourquoi les tchadiens sont-ils morts ? Jusqu’à l’heure actuelle, comment arrêter ces horribles situations depuis plus de 60 ans doit être plus crucial qu’encore notre passé de tous ces malheurs inouïs. 

Le Commandant français Marc nous montre à suffisance, combien de fois il est ému du fond  de tout son cœur parce qu’il démontre combien de fois il est sensible à la vie humaine : Avec, non seulement quel ton il met l’accent sur les souffrances de peuples tchadiens au moment difficile mais également avec quel degré de respect il dénonce les profanations de tombes de tchadiens par de traitres de tous bords contre l’humanité. Ce qui est trop choquant, c’est qu’au moment où les massacres de tchadiens se déroulent au vu et au su du monde entier, personne ne parle !

 D’une part, pourquoi laisse-t-on mourir tout en contribuant à la mort de centaines, de milliers, etc. de pauvres et paisibles peuples pour en vouloir s’occuper de tombes après? On finit de dire que le ridicule ne tue pas les tchadiens mais curieusement le monde entier témoignerait le plus grand ridicule à jamais avec cet homme de Reed Brodie de Human Right Watch en ce 21e siècle. Mais n’y-a-il pas de ‘Tomb Right Watch’ face à notre grandeur de folie?

D’autre part, il semblerait qu’il (le Commandant Marc) nous informe de comment les choses se sont déroulés au Tchad durant ces années de Février 1978 à Février-Mars 2008, etc. Déclarer haut et fort de telles situations de crimes organisées quand beaucoup préfèrent le silence est une qualité humaine très rare dont l’Humanité en a besoin de tous les temps

Qui sont les vrais responsables de tous ces conflits meurtriers qui ont endeuillé et d’ailleurs qui continuent d’endeuiller encore toutes les familles tchadiennes? Qui n’est pas responsable de ce qu’on connait de ce qui s’est passé? Alors, l’une des simples réponses ressemblerait à de fruits de tout ce qu’on pourrait imaginer aujourd’hui, par exemple:

Est-ce notre propre ignorance puisse être une excuse ou une responsabilité dans nos tragédies humaines sans fin? Est-ce notre environnement socioculturel tchado-tchadien ne puisse-t-il pas  être significatif dans nos conflits fratricides sans fin?  Quel degré de nuisance et / ou quel poids de bienfaisance puisse-t-on attribuer à l’héritage colonial? Que pense-t-on de ces conjonctures politico-économiques qui soit cultivées par de personnes sans foi ni loi comme de genre d’Idriss Deby, d’un certain Maître Padaré, etc. ? Comment va la vie de tchadiens en ce moment même au Tchad aux mains de ces genres de responsables qui se qualifient de Leaders de nos sociétés tchadiennes?

 Malheureusement, il y a quelque de chose de beaucoup plus trop marrant dans notre nature en particulier et de beaucoup d’autres noirs africains en général est que, ceux qui se ferraient les plus éduqués de genre de ces soi-disant (Docteurs, Professeurs, Maitres, Juristes, etc.) qui, au lieu d’être utiles pour les peuples dans leur avenir, deviennent souvent les plus dangereux pour les sociétés que ceux qui ne savent ni lire ni écrire dans nos malheureuses sociétés. Honte à beaucoup de nos frères qui deviennent ni humain ni animal mais juste un diable contre leurs peuples pour servir des causes inavouées d’Idriss Deby ou autres en échange de matériels.

 

Enfin, tous nos remerciements au Commandant Français Marc Florent L. Que le Tout Puissant Créateur de ce monde injuste le bénisse ! Certainement, il serait l’une de rare braves, honnêtes, et objectives personnes dans son témoignage au profit de l’histoire du Tchad parmi de plus de 60-70 millions de peuples de la France Libre. Notre silence en face de la lettre du Commandant Marc, nous en dirait quelque chose de plus ridicule et subjectif que nous-mêmes ; De toutes les façons, apparemment, le chemin de nos souffrances risque d’être encore plus long devant cet ampleur du degré de notre ignorance, de notre indifférence comme dit le proverbe français : ¨L’ignorance est pire que la mort¨, fin de citation. Signé Korei Djimi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog Chari
commenter cet article

commentaires