Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photos et Videos

Gen Tahir Guinassou:
Secretaire a la Defense de l'UFDD
  Vendredi 16.01.09 Tchad : Un commandant proche de la famille dictatoriale d’un secteur de 100 Toyota avec un effectif de 1500 éléments installé récemment sur l’axe Massaguet-N’goura sur ordre de Deby est en contact permanant avec les éléments de RFC. Veulent-ils rejoindre le RFC? Affaire à suivre… <> Malgré l’état dans lequel il était, Hinda la première dame a voulu et insisté que son mari donne une interview sur les ondes de RFI démentant les spéculations sur la santé de ce dernier mais le despote n’était pas en mesure de réaliser son intervention sur les antennes de la radio. Bye bye Deby. <> Jeudi 15.01.09 Tchad: L’occasion est en or pour le General le jeune Abderahim Bahar de renverser et remplacer son oncle le malade Idriss Deby a la mode Guinéenne et négocier avec la rébellion. Nous vous assurons le soutient de tous les jeunes et les tchadiennes et tchadiens vous seront reconnaissants. <> Le dictateur Idriss Deby semble avoir un malaise. Priez s’il vous plait pour qu’il ne se recouvre plus. Ameen. <> Avec la pénurie du fagot de bois et du charbon, plusieurs restaurants ferment leurs portes dont le reste utilisent le gaz pour la cuisine tout en élevant le prix de leurs plats. <> Mercredi 14.01.09 Tchad : Très cher(e) Ab. Votre question sur les identités des infiltrés est très pertinente et nous respectons votre curiosité. Nous craignons que la réponse à votre question compromettra la sécurité de nos envoyés et leurs informateurs car donner des précisions sur des informations très sensibles exposera les origines des ces renseignements. Tout ce qu’on puisse dire, cette personne est un officier supérieur dans l’Armée de Deby. Nous nous excusons de ne pas pouvoir vous satisfaire et nous vous remercions pour votre compréhension. <> Mardi 13.01.09 Tchad :La situation sécuritaire dans l'est est imprévisible avec des incidents isolés. Renforcement de la sécurité dans la zone de Dogdoré où des gendarmes supplémentaires ont été déployés ; des attaques de bandits (appartenant a la milice de Deby) ont forcé des ONG à se retirer laissant près de 30 000 déplacés sans aide. Epidémie de rougeole ; à la semaine 1 de 2009, un total de 345 nouveaux cas et 1 décès a été notifié. L'OMS appuie les activités de réponse. <> Un officier supérieur du rétrograde dictateur Idriss Deby dit qu’ils ont pu infiltrer beaucoup des espions dans la rébellion. Leur nombre dépasse une centaine de personnes. En tant que « rebelles », 21 parmi eux ont pu avoir une formation très avancée des armes sophistiquées et acquirent des informations très confidentielles. Une dizaine de ces infiltrés viennent de retourner á leur maitre en fouillant la rébellion par une voiture et perçant jusqu'à N’Djamena sans arrêt. <> Les cousins du dictateur tchadien Idriss Deby déguisés en coupeurs de route ont fait un massacre de plusieurs passagers tchadiens sur plusieurs voitures dans la région de Bokoro (Province de Chari-Baguirmi) pour les déposséder de leurs biens. <> Le dictateur Erythréen avait donné un « bon » conseil à son homologue le tyran tchadien Idriss Deby lors de sa dernière visite. « Si les civiles se mêlent de la politique, cela veut dire que leur ventre est plein. Comme plus de 99% des tchadiens ne vous aiment pas, il faut les plonger sans remord dans une terrible misère avec une souffrance aigue jusqu'à ce qu’ils arrêteront de parler de la politique » dit-il le retardé mental Erythréen Issayas Afeworrki. <> Le dictateur Deby, le sauvage au cerveau « d’argile » qui veut appliquer à la lettre ce conseil gratuit, est sur le point d’interdire l’importation du riz au Tchad dans les jours à venir dans le but de forcer les tchadiens à oublier de parler ou de se mêler de sa politique de régression et désolation. <> Première fois dans l’histoire du monde, des humains utilisent l’excrément d’ânes pour préparer leur thé. Le coût du sac d’excrément dépasse 4000 F cfa présentement à N’Djamena due à l’interdiction du charbon.
 

Recherche

Photos et Videos

CEMGA Gen Tahir WodjiCEMGA Adj UFDD Soumaine Boloki


La population de N'Djamena jubile

Adouma Hassaballah et ses hommes


Archives

Texte Libre

23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 16:34
Par Talha Mahamat Allim
Genève, Suisse.
 
En tant qu’outil de la mise en œuvre d’une politique étrangère et face aux défis multiformes auxquels le Tchad est confronté, ladiplomatie tchadienne est appelée à être à la hauteur des nouveaux enjeux internationaux et géostratégiques pour sauvegarder ses intérêts vitaux. Dans cette perspective, l’action diplomatique du Tchad dit « de la Renaissance », cher à nos dirigeants, devrait s’inscrire à notre sens dans une approche intégrant à la fois  l’amélioration de son aura et de son influence internationales et régionales ainsi que la mobilisation de ressources extérieures au profit de son développement national et local.
 
Pour y parvenir, cela passe entre autres par le placement des cadres tchadiens compétents dans les instances internationales et organisations régionales. De ce point de vue, la candidature du Tchad au poste de Secrétaire général de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), à travers la personnalité du ministre des affaires étrangères  Moussa Faki Mahamat, mérite d’être soutenue et valorisée par les amis du Tchad et tous les tchadiens au-delà de toute divergence, au nom de l’esprit citoyen et républicain.  Avoir une personnalité à ce niveau, c’est non seulement une fierté pour le Tchad, mais aussi une opportunité de participer activement aux évolutions actuelles du monde et d’en tirer profit pour le Tchad.
 
Le Secrétaire général de l’OCI, dont le siège est à Djeddah en Arabie Saoudite, est élu par le Conseil des Ministres desAffaires étrangères pour un mandat de cinq ans, renouvelable une fois. Il est élu parmi les citoyens des Etats membres conformément aux principes de la répartition géographique équitable, de la rotation et de l’égalité des chances pour tous les Etats membres et en tenant dûment compte des critères de compétence, d’intégrité et d’expérience.
 
Rappelons que, sous l’impulsion du  1er  Président Ngarta Tombalbaye, le Tchad est devenu membre de l'OCI en  1969, et a contribué notablement à l’évolution de cette organisation et mérite de diriger cette instance. D’autant plus que c’est autour d’un candidat africain d’accéder à ce poste. Le Tchad a de ce fait, une réelle chance d’y accéder.
 
Il convient aussi de relever la régression dans le positionnement des cadres tchadiens au sein des instances internationales. Nous péchons par l’insuffisance d’une politique cohérente de placement de nos cadres dans ces instances, qui passe non seulement  par la préparation adéquate des candidatures et la mise à disposition des moyens nécessaires pour le lobbying et la promotion de ces derniers, mais aussi par l’implication soutenue des Missions diplomatiques. A titre indicatif, dans de nombreux pays et grâce à leurs dirigeants, les représentants diplomatiques et anciens ministres poursuivent leurs carrières dans les instances multilatérales et internationales qu’ils font bénéficier à leurs pays ; ce qui n’est pas le cas du Tchad si on exclut les tchadiens arrivés dans ces instances par leurs propres démarches et moyens !
 
Par ailleurs, au sein de nos chancelleries, l’on observe aujourd’hui une inefficacité notoire dans la défense et la promotion des intérêts du Tchad à l’échelle régionale et internationale suite à un manque de vision claire et de stratégies adaptées. Dans beaucoup de missions diplomatiques tchadiennes, les réseaux établis pèchent par une absence de talents, de sagesse, d’ouverture d’esprit ainsi que d’une culture d’innovation et d’initiative adaptées aux réalités d’aujourd’hui. Ce qui fait que la plupart de nos missions diplomatiques n’arrivent pas à jouer un des rôles qui est le leur à savoir de tirer le maximum de profits des institutions internationales (New York, Genève, Bruxelles, Addis-Abeba…) en conformité avec les priorités du Tchad, comparativement à d’autres pays.
 
Au-delà des règles et conventions diplomatiques internationales auxquelles le Tchad a souscrit, la candidature du Tchad à l’OCI est un véritable test de la capacité de notre pays à user de ses ressources (réseaux, talents…) et de son  habileté à se faire entendre sur la scène régionale et internationale en général, et plus spécifiquement dans le jeu bilatéral et multilatéral. C’est aussi un test de son adaptation à la nouvelle configuration internationale aussi bien au niveau des acteurs que des relations et des enjeux, dans laquelle la communication joue un rôle essentielle.
 
Au regard des insuffisances diplomatiques relevées,  il est nécessaire d’organiser dans un meilleur délai un forum national, ce qui est à la mode actuellement,  réunissant tous les acteurs de la diplomatie, de la société civile ainsi que du monde politique et économique afin de dégager des nouvelles stratégies et politiques de la diplomatie tchadienne adaptées à l’évolution du contexte international tournées vers la réalisation des objectifs prioritaires de notre pays.
 
Talha Mahamat Allim.

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog Chari
commenter cet article

commentaires

korei djimi 24/08/2012 06:14

Bonjour notre tres cher Talha Mahamat. A qui vous vous adressez? A Idriss Deby ou aux tchadiennes et tchadiens?

Pourtant, si vous vous rendez compte et que vous voulez vraiment defendre les interets du Tchad, l'heure n'est pas a la recherche de tchadiennes et tchadiens qui soient competents qui pourraient
etre a la hauteur d'une Diplomatie quelconque dans l'interet du Tchad, a l'interieur ou a l'exterieur;

mais c'est plutot l'heure de la volonte politique par tous les Peuples Tchadiens pour sauver le Tchad d'une destruction systematique de toutes nos societes par de corruptions qui se gangrenent, de
clientelisme, des humiliations des uns aux autres, etc;

a l'heure actuelle, par exemple, dans les 14 prefectures initialement reconnues, il n'y a meme pas de l'eau potable a boire, il n'y a plus d'hopitaux, plus rien comme electricite ou des ecoles
operationnelles, meme dans la capitale du Tchad, etc, etc., qu'on pourrait considerer comme une tragedie humaine dont nous serions toutes et tous acteurs et victimes a la fois!

Mon cher frere Talha Mahamat, vous seriez une personnalite tres importante pour l'avenir du Tchad mais seulement vous etes au mauvais endroit et apparemment vous vouliez vraiment influencer la
conscience de la jeunesse tchadienne par ces approches de tous les mots qui, normalement allaient toucher le fond de coeur de beaucoup de tchadiennes et tchadiens a ce mauvais et crucial moment
avec une tres mauvaise personne comme notre dirigeant!

Mon cher frere Talha, si vous aimez notre patrie,l'heure est clairement a la Resistance pour un changement du pouvoir des Peuples du Tchad en cherchant notre unite contre la personne d'Idriss Deby
et non le contraire et ou si je suis en erreur prouvez-moi le contraire.

Enfin, mon cher frere Talha, pourriez-vous me permettre de vous poser la question suivante: Est-ce que, vraiment en votre ame et conscience, vous coyerez qu'on a un President et un gouvernement
responsables qui auront reflechi si nous leur ecrivons de longs articles avec de jolies phrases et de beaux louanges?