Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photos et Videos

Gen Tahir Guinassou:
Secretaire a la Defense de l'UFDD
  Vendredi 16.01.09 Tchad : Un commandant proche de la famille dictatoriale d’un secteur de 100 Toyota avec un effectif de 1500 éléments installé récemment sur l’axe Massaguet-N’goura sur ordre de Deby est en contact permanant avec les éléments de RFC. Veulent-ils rejoindre le RFC? Affaire à suivre… <> Malgré l’état dans lequel il était, Hinda la première dame a voulu et insisté que son mari donne une interview sur les ondes de RFI démentant les spéculations sur la santé de ce dernier mais le despote n’était pas en mesure de réaliser son intervention sur les antennes de la radio. Bye bye Deby. <> Jeudi 15.01.09 Tchad: L’occasion est en or pour le General le jeune Abderahim Bahar de renverser et remplacer son oncle le malade Idriss Deby a la mode Guinéenne et négocier avec la rébellion. Nous vous assurons le soutient de tous les jeunes et les tchadiennes et tchadiens vous seront reconnaissants. <> Le dictateur Idriss Deby semble avoir un malaise. Priez s’il vous plait pour qu’il ne se recouvre plus. Ameen. <> Avec la pénurie du fagot de bois et du charbon, plusieurs restaurants ferment leurs portes dont le reste utilisent le gaz pour la cuisine tout en élevant le prix de leurs plats. <> Mercredi 14.01.09 Tchad : Très cher(e) Ab. Votre question sur les identités des infiltrés est très pertinente et nous respectons votre curiosité. Nous craignons que la réponse à votre question compromettra la sécurité de nos envoyés et leurs informateurs car donner des précisions sur des informations très sensibles exposera les origines des ces renseignements. Tout ce qu’on puisse dire, cette personne est un officier supérieur dans l’Armée de Deby. Nous nous excusons de ne pas pouvoir vous satisfaire et nous vous remercions pour votre compréhension. <> Mardi 13.01.09 Tchad :La situation sécuritaire dans l'est est imprévisible avec des incidents isolés. Renforcement de la sécurité dans la zone de Dogdoré où des gendarmes supplémentaires ont été déployés ; des attaques de bandits (appartenant a la milice de Deby) ont forcé des ONG à se retirer laissant près de 30 000 déplacés sans aide. Epidémie de rougeole ; à la semaine 1 de 2009, un total de 345 nouveaux cas et 1 décès a été notifié. L'OMS appuie les activités de réponse. <> Un officier supérieur du rétrograde dictateur Idriss Deby dit qu’ils ont pu infiltrer beaucoup des espions dans la rébellion. Leur nombre dépasse une centaine de personnes. En tant que « rebelles », 21 parmi eux ont pu avoir une formation très avancée des armes sophistiquées et acquirent des informations très confidentielles. Une dizaine de ces infiltrés viennent de retourner á leur maitre en fouillant la rébellion par une voiture et perçant jusqu'à N’Djamena sans arrêt. <> Les cousins du dictateur tchadien Idriss Deby déguisés en coupeurs de route ont fait un massacre de plusieurs passagers tchadiens sur plusieurs voitures dans la région de Bokoro (Province de Chari-Baguirmi) pour les déposséder de leurs biens. <> Le dictateur Erythréen avait donné un « bon » conseil à son homologue le tyran tchadien Idriss Deby lors de sa dernière visite. « Si les civiles se mêlent de la politique, cela veut dire que leur ventre est plein. Comme plus de 99% des tchadiens ne vous aiment pas, il faut les plonger sans remord dans une terrible misère avec une souffrance aigue jusqu'à ce qu’ils arrêteront de parler de la politique » dit-il le retardé mental Erythréen Issayas Afeworrki. <> Le dictateur Deby, le sauvage au cerveau « d’argile » qui veut appliquer à la lettre ce conseil gratuit, est sur le point d’interdire l’importation du riz au Tchad dans les jours à venir dans le but de forcer les tchadiens à oublier de parler ou de se mêler de sa politique de régression et désolation. <> Première fois dans l’histoire du monde, des humains utilisent l’excrément d’ânes pour préparer leur thé. Le coût du sac d’excrément dépasse 4000 F cfa présentement à N’Djamena due à l’interdiction du charbon.
 

Recherche

Photos et Videos

CEMGA Gen Tahir WodjiCEMGA Adj UFDD Soumaine Boloki


La population de N'Djamena jubile

Adouma Hassaballah et ses hommes


Archives

Texte Libre

7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 07:04

6 h 50. Romney concède sa défaite à Obama dans un appel téléphonique, selon un collaborateur d'Obama

mention_fr.gif

6 h 28. De notre envoyée spéciale à Chicago (Illinois), Hélène Vissière. La foule, réunie place Thompson, se fait de plus en plus nombreuse. Parmi elle, beaucoup de jeunes, qui attendent que leur président réélu s'exprime.

6 h 16. De notre envoyée spéciale à Washington (District de Columbia), Sophie Coignard. Donald Trump appelle à la révolution ! Le milliardaire à la houppette blonde qui s'était déjà fait remarquer en doutant publiquement, contre toute évidence, queBarack Obama soit né aux États-Unis a encore frappé en cette nuit électorale. Refusant d'accepter la défaire de Mitt Romney, il laisse éclater son indignation sur Twitter. Et appelle... à la révolution. Un comble. Morceaux choisis :

- Cette élection est une mascarade. Nous ne sommes pas en démocratie !

- Plus de voix égale une défaite... Révolution !

- Battons-nous jusqu'en enfer et arrêtons cette injustice immense et répugnante ! Le monde rit de nous.

6 h 5. La dynastie Kennedy fait son grand retour sur les bancs du Congrès. Joseph Kennedy III, petit-neveu du président assassiné John F. Kennedy, a été élu mardi à la Chambre des représentants, signant le retour en politique de la dynastie la plus célèbre des États-Unis.

6 heures. Sur son compte Twitter, Michelle Obama remercie les partisans de son mari. "Je vous suis si reconnaissante pour votre soutien et vos prières."

5 h 55. De notre envoyé spécial à Virginia Beach (Virginie), Louis Cabanes. "Nous l'avons fait, nous l'avons fait !" scandent les militants démocrates à la suite de l'annonce sur les écrans de la réélection de Barack Obama. Après le "yes we can" de 2008, ils entonnent sur le même rythme "four more years" (quatre ans de plus). Tout le monde se prend dans les bras dans un élan de sincère fraternité. À la tribune monte un des plus anciens militants de Virginia Beach afro-américain, Shay Wright, qui harangue la foule : "Vous n'étiez pas encore nés que je me battais pour la reconnaissance de nos droits civiques. Et ensuite j'ai été envoyé au Vietnam et jeté comme un chien. Regardez où nous en sommes maintenant. Il y a de quoi être fier d'être américain en ce jour."

5 h 52. "L'ouragan Sandy a aidé Obama, qui a donné le sentiment qu'il était le commandant en chef. Mitt Romney n'a pas eu l'occasion de faire parler de sa candidature" durant la dernière semaine, explique Frédérick Gagnon, directeur de l'Observatoire sur les États-Unis de l'Université du Québec à Montréal (UQÀM).

5 h 40. De notre envoyée spéciale à Chicago (Illinois), Hélène Vissière. "On l'a fait ! On a réussi ! Oh mon Dieu", se laisse aller Tiphany en se jetant dans les bras de son voisin, place Thompson, où les supporteurs démocrates célèbrent la victoire de leur président. "Je ne croyais pas qu'il y arriverait. Quelle joie ! On est tous ensemble ici", renchérit de son côté Andrew. La nuit va-t-elle être longue ? "Euh non, je vais rentrer me coucher, répond le jeune homme. Je dois aller bosser demain." Décidément, la liesse de 2008 n'est plus.

5 h 38. La légitimité du président Obama pourrait être remise en cause par les républicains, s'il est réélu sans obtenir la majorité des suffrages exprimés. Par le jeu des grands électeurs, un candidat peut, en effet, remporter l'élection même s'il obtient moins de voix que son adversaire.

5 h 35. "Tant que Mitt Romney ne concède pas la victoire à Barack Obama, tout peut arriver", rappelle Charles-Philippe David, coprésident de l'Observatoire des États-Unis de l'Université du Québec à Montréal (UQÀM).

5 h 28. C'est la deuxième fois, après Bill Clinton dans les années 1990, qu'un démocrate est réélu à la Maison-Blanche depuis la Seconde Guerre mondiale.

5 h 25. Vincent Michelot : "Four more years ! Les sondages n'ont pas menti. Il n'y a pas eu de miracle républicain ou de complot de la gauche médiatique."

5 h 22. Comme promis, notre partenaire CNN a illuminé l'Empire State building en bleu, couleur du parti démocrate, à l'annonce de la réélection de Barack Obama.

882cb512289511e2a9d522000a1fb17d_7.jpg

5 h 20. VIDÉO. Regardez plusieurs scènes de liesse dans le camp démocrate après l'annonce de la réélection de Barack Obama :


5 h 19. Barack Obama confirme sa victoire sur Twitter : "Encore quatre ans. Tout ceci est arrivé grâce à vous. Merci." Dans un autre message, le président américain a diffusé une photo de lui et Michelle Obama s'enlaçant (lire notre article) :

a7eidwccyaazt1d.jpg

5 h 18. De notre envoyée spéciale à Chicago (Illinois), Hélène Vissière. Sifflets et hurlements : en apprenant les projections de CNN, qui donnent Barack Obama vainqueur, la foule chante "Obama, Obama, quatre années supplémentaires".

VIDÉO. Regardez l'ambiance au QG de Barack Obama à l'annonce de sa réélection :


5 h 16. Les chaînes MSNBC et CNN annoncent la réélection de Barack Obama.

h 15. Barack Obama remporte l'État-clé de l'Ohio (18 grands électeurs). Match des grands électeurs : Obama 267, Romney 200 (sur les 270 nécessaires pour être élu).

5 h 13. Obama remporte le Nouveau-Mexique (5 grands électeurs) et l'Iowa (6) et Romney le Missouri (10), selon un décompte de l'Associated Press. Match des grands électeurs : Obama 249, Romney 200 (sur les 270 nécessaires pour être élu).

5 h 10. De notre envoyée spéciale à Washington (District de Colombia), Sophie Coignard. Ce sont deux femmes, dont on considérait les chances de succès faibles, qui confortent la majorité démocrate au Sénat : la victoire d'Elizabeth Warren dans le Massachusetts face au sénateur républicain sortant Scott Brown et celle dans le Missouri de Claire McCaskill, face au républicain controversé Todd Akin.

5 h 9. Vincent Michelot : "La revanche posthume de Ted Kennedy : Scott Brown, le républicain qui lui a succédé dans le Massachusetts, un État très progressiste, est battu par Elizabeth Warren, avocate des consommateurs et figure de la gauche américaine."

5 h 7. Barack Obama remporte la Californie (55 grands électeurs), l'État de Washington (12) et Hawaï (4), Mitt Romney gagne dans l'Idaho (4), selon un décompte de l'Associated Press.Match des grands électeurs : Obama 239, Romney 190 (sur les 270 nécessaires pour être élu).

5 h 6. De notre envoyée spéciale à Boston (Massachusetts), Sophie de Bellemanière.Attention au scénario de 2000 ! Les supporteurs de Mitt Romney observent avec une inquiétude mêlée d'excitation les résultats qui arrivent au compte-gouttes des quatre coins du pays. Clarke Cooper, directeur d'une organisation de jeunes républicains, sirote un cocktail en espérant que le scénario de 2000 ne se reproduira pas et que l'on sera fixé dès ce soir ou très tôt demain matin sur le nom du prochain président. "Ce serait la honte pour les États-Unis si un tel bug venait à se reproduire", insiste-t-il.

5 h 4. De notre envoyé spécial à Virginia Beach (Virginie), Louis Cabanes. Les démocrates n'en finissent plus de perdre des sièges à la chambre des Représentants. Leur candidat pour le deuxième district de Virginie, Paul Hirschbiel, vient d'annoncer à la tribune sa défaite face à son opposant républicain. La nouvelle a jeté un froid dans la salle et la victoire possible d'Obama risque d'avoir un goût amer si le Congrès est définitivement acquis à l'opposition. Selon le candidat vaincu, les derniers bureaux de vote ont fermé après 21 heures à Virginia Beach et ses alentours : un record. La nuit risque d'être longue avant de connaître le résultat final en Virginie.

5 h 2. "Si la tendance se poursuit, le président Obama sera réélu", affirme Raymond Chrétien, ancien ambassadeur du Canada à Washington, interrogé par Radio-Canada.

5 heures. Mitt Romney remporte la Caroline du Nord (15 grands électeurs), un des États charnières de l'élection présidentielle, selon un décompte de l'Associated Press. Match des grands électeurs : Obama 168, Romney 186 (sur les 270 nécessaires pour être élu).

4 h 57. Pour Vincent Michelot, la montée du vote hispanique se confirme. "Si l'avance de Barack Obama en Floride se confirme, le président sortant aura gagné l'élection et les Hispaniques auront été les faiseurs de roi", estime le spécialiste de l'histoire politique des États-Unis.

4 h 56. De notre envoyée spéciale à Chicago (Illinois), Hélène Vissière. À Thompson Square, le moral de troupes remonte en flèche, même si celles-ci demeurent mouillées et frigorifiées. "J'étais super nerveuse jusqu'à il y a encore une heure mais ça va beaucoup mieux désormais", affirme Emily, habitante de l'Oklahoma, qui a tenu à se déplacer jusqu'à Chicago. "L'Oklahoma est un État super-Romney, donc c'est bien d'être ici", avoue-t-elle. "On est au milieu des nôtres et on peut faire ouvertement la fête."

4 h 55. Mitt Romney reste cloîtré dans un hôtel près du centre des congrès de Boston, avec son état-major et une partie de sa famille. Dans la salle où les militants sont réunis, les chaînes d'information en continu ont été déconnectées et laissent place à des reportages sur la vie du candidat. L'ambiance est morose.

VIDÉO. Voici l'ambiance dans les QG d'Obama et Romney à cet instant :


4 h 53. VIDÉO - La rupture est consommée entre Obama et Wall Street. À l'inverse de 2008, les financiers américains ont, en 2012, apporté au camp républicain un soutien massif. L'enquête de CNN.


4 h 50. De notre envoyée spéciale à Washington (District de Columbia), Sophie Coignard. Les démocrates respirent. Scrutant à la loupe l'évolution du dépouillement dans les "swing states", les stratèges de l'équipe Obama commencent à souffler. En Floride, la plupart des bureaux restants sont traditionnellement plutôt favorables à Obama. Dans l'Ohio, l'avance du Président sortant semble difficile, sinon impossible à combler. C'est le résultat du sauvetage de l'industrie automobile, et le signe que le matraquage mené par l'équipe Romney pour tenter de le décrédibiliser, à grands coups de spots publicitaires, n'a pas fonctionné. À Washington, ville démocrate s'il en est, on se prépare timidement à célébrer la victoire.

4 h 48. L'Observatoire des États-Unis de l'Université du Québec à Montréal (UQÀM) évoque une réélection de Barack Obama, mais reste très prudent. "Il reste deux ou trois combats importants à finir" dans certains États-clés, dont la Floride et l'Ohio notamment, expliquent ces experts québécois.

4 h 43. Mitt Romney remporte l'Arizona (11 grands électeurs), selon un décompte de l'Associated Press. Match des grands électeurs : Obama 168, Romney 171 (sur les 270 nécessaires pour être élu).

4 h 40. L'élection présidentielle américaine est devenue mardi soir l'événement politique le plus "tweeté" de l'histoire aux États-Unis, avec 20 millions de messages envoyés sur le réseau social, a annoncé Twitter.

4 h 35. Alex Castellanos, consultant républicain de CNN, ne cache pas son amertume : "La majorité silencieuse (de républicains) est aussi invisible."

4 h 32. L'élection de Mitt Romney "devient de moins en moins probable", selon le professeur Kenneth Weinstein, président de l'institut Hudson et soutien du candidat républicain. "Sans la Floride, ce sera impossible", ajoute-t-il à l'antenne de Radio-Canada. Avec ses 29 grands électeurs, la Floride est en effet l'État qui, avec la Californie (55 grands électeurs acquis à Obama), peut faire basculer le scrutin.

4 h 27. "C'est officiel. Les démocrates gardent la majorité au Sénat, notamment à cause de la défaite de Todd Akin dans le Missouri", assure au Point.fr Vincent Michelot, directeur des relations internationales à Sciences Po Lyon. "Just retribution, diront les femmes américaines", ajoute le spécialiste de l'histoire politique des États-Unis. À l'inverse, les républicains devraient conserver leur majorité à la Chambre de représentants, selon des estimations de la chaîne de télévision CNN. 

4 h 20. VIDÉO de notre envoyé spécial au Harry's Bar, Louis Baguenault de Puchesse - Alors que le vote semble plus serré que jamais, la tension monte sur le parvis du Harry's Bar.


4 h 13. Le controversé Todd Akin, candidat républicain au Sénat dans le Missouri, a perdu face à la candidate démocrate Claire McCaskill. L'homme avait défrayé la chronique en août dernier en déclarant qu'en cas de "viol forcé" le corps de la femme possédait un mécanisme biologique susceptible de stopper la grossesse.

4 h 9. Barack Obama est donné vainqueur dans le Minnesota (10 grands électeurs). Match des grands électeurs : Obama 168, Romney 160 (sur les 270 nécessaires pour être élu).

4 h 8. L'ambiance est électrique au QG de Barack Obama à Chicago, où des images de ses discours de campagne sont diffusées par intermittence. Le scénario semble favorable aux démocrates, dont les responsables affirment que la nuit se déroule comme prévu. L'atmosphère est un peu plus triste du côté de Mitt Romney, les derniers résultats annoncés étant favorables aux démocrates. Seule l'avance du candidat républicain sur le décompte total des votes (différent du décompte des grands électeurs) leur redonne le sourire.

4 h 7. De notre envoyée spéciale à Washington (District de Columbia), Sophie Coignard. Tout est encore possible. Sur la chaîne ABC, David Axelrod, le stratège de l'équipe Obama, commente les déclarations répétées de l'entourage de Mitt Romney, selon lesquelles le candidat républicain n'aurait préparé qu'un discours de victoire : "Notre confiance repose sur des données, sur le nombre de votes anticipés, sur des faits vérifiables. Leur confiance semble fondée sur une force surnaturelle qui va se matérialiser au dernier moment et le pousser jusqu'à la ligne d'arrivée."

4 h 6. De notre envoyée spéciale à Chicago (Illinois), Hélène Vissière. "Go Obama". Kevin est déchaîné. À 18 ans, l'adolescent vote pour la première fois. "J'étais tellement excité que je me suis rendu au bureau de vote à six heures ce matin, avant mon père. Je veux qu'Obama gagne, mais bon, s'il perd, ce ne sera pas la fin du monde." Des hurlements se font entendre. Barack Obama a remporté la Pennsylvanie, alors que Mitt Romney avait mené l'offensive ces derniers jours dans cet État du nord-est. Mouvement de foule. Deux candidats républicains viennent de perdre l'élection sénatoriale.

4 h 5. Mitt Romney est donné vainqueur dans l'Utah (6 grands électeurs), selon un décompte de l'Associated Press. Match des grands électeurs : Obama 158, Romney 160 (sur les 270 nécessaires pour être élu).

4 heures. Vincent Michelot, directeur des relations internationales à Sciences Po Lyon, et spécialiste de l'histoire politique des États-Unis, analyse pour Le Point.fr : "La large victoire de Barack Obama dans le Michigan laisse augurer de bonnes choses pour lui dans un État à la sociologie similaire, l'État-clé de l'Ohio."

3 h 55. Barack Obama est donné gagnant dans le Delaware (3 grands électeurs), et Mitt Romney dans l'Arkansas (6), le Dakota du Nord (3), le Dakota du Sud (3), le Nebraska (5) et le Wyoming (3). Match des grands électeurs : Obama 158, Romney 154 (sur les 270 nécessaires pour être élu).

3 h 50. Les démocrates viennent de reprendre l'avantage dans la course au Sénat, avec 42 sièges contre 41 pour les républicains. La Chambre des représentants semble acquise aux républicains, avec 102 sièges contre 61, selon les résultats provisoires.

3 h 48. Barack Obama est donné gagnant dans l'État du New Hampshire (4 grands électeurs), un des États-clés. Match des grands électeurs : Obama 155, Romney 134 (sur les 270 nécessaires pour être élu).

3 h 47. De notre envoyée spéciale à Boston (Massachusetts), Sophie de Bellemanière. Les résultats semblent pour le moment meilleurs que ce qui était prévu pour Mitt Romney. Ses supporteurs n'en restent pas moins figés par l'anxiété devant les écrans géants qui retransmettent la soirée électorale de Fox News dans les différentes salles du Convention Center de Boston. Le territoire américain est immense et chaque voix, dans chaque État, compte.

3 h 45. De notre envoyée spéciale à Chicago (Illinois), Hélène Vissière. Huées et applaudissements se succèdent à mesure que les résultats de chaque État tombent. Pourtant, William, étudiant en biochimie, reste muet. "Aucun des deux candidats ne m'excite", regrette-t-il. "Je n'apprécie pas ce qu'Obama a réalisé sur l'économie, mais je n'aime pas non plus les positions de Mitt Romney sur le mariage gay. Cette élection est très importante, mais je ne sais vraiment pas lequel des deux candidats est le meilleur. C'est un drôle de sentiment", avoue-t-il, l'air perplexe. Pourquoi donc s'être déplacé ce soir ? "Parce que je ne voulais pas bosser mes cours", répond-il simplement.

3 h 44. Barack Obama est donné vainqueur dans les États du New Jersey (14 grands électeurs) et de New York (29 grands électeurs), touchés la semaine dernière par le passage de la tempête Sandy. Mitt Romney s'adjuge plusieurs États du Sud conservateur, dont le Texas (38), la Louisiane (8) et le Kansas (6). Match des grands électeurs : Obama 151, Romney 134 (sur les 270 nécessaires pour être élu).

3 h 37. De notre envoyé spécial à Virginia Beach (Virginie), Louis Cabanes. "On ne peut plus perdre l'élection." L'annonce de la victoire possible de Barack Obama en Pennsylvanie et dans le Wisconsin, deux États-clés pour le succès final, a fait lever tous les militants démocrates de leurs tables. "Peut-on encore perdre l'élection si on gagne cet État ?" demande à son voisin de table un supporteur d'Obama. Pour Krysha, membre du staff de campagne du candidat démocrate au Congrès pour la Virginie, "on peut même leur laisser notre État", s'amuse-t-elle à claironner.

3 h 35. À New York, l'Empire State Building ne sait toujours pas à quel saint se vouer. Le gratte-ciel, habillé par CNN à l'occasion du verdict du scrutin, n'a toujours pas décidé s'il allait définitivement se draper de bleu (en cas de victoire de Barack Obama) ou de rouge (si Mitt Romney l'emporte).

a7ejjt_cuaa7mwu.jpg

3 h 31. Barack Obama donné gagnant dans l'État-clé du Wisconsin (10 grands électeurs).Match des grands électeurs : Obama 108, Romney 82 (sur les 270 nécessaires pour être élu).

3 h 30. De notre envoyée spéciale à Washington (District of Columbia), Sophie Coignard. Trois heures ou plus pour aller voter ! D'interminables files d'attente ont été observées dans les États décisifs comme la Floride, l'Ohio ou la Virginie (lire notre reportage).

3 h 27. En Floride, État-clé, les deux candidats sont toujours au coude-à-coude, mais de nombreux comtés réputés démocrates n'ont pas encore été comptabilisés.

3 h 25. De notre envoyée spéciale à Boston (Massachusetts), Sophie de Bellemanière.L'ambiance monte au QG de Mitt Romney. Des applaudissements sur fond d'anxiété. Le décompte des voix continue.

3 h 20. Mitt Romney remporte le Mississippi (sud du pays, 6 grands électeurs), selon un décompte de l'Associated Press, et Barack Obama rafle l'État-clé de Pennsylvanie, selon les télévisions américaines (20 grands électeurs). Match des grands électeurs : Obama 98, Romney 82 (sur les 270 nécessaires pour être élu).

3 h 15. Dans l'État-clé de Floride, après le dépouillement de 76 % des bulletins, les deux candidats sont toujours au coude-à-coude, Mitt Romney devançant Barack Obama de seulement un millier de voix.

3 h 10. De notre envoyée spéciale à Chicago (Illinois), Hélène Vissière. Au centre McCormick, où doit parler Barack Obama, sont réunis quelque 10 000 bénévoles et une foule de journalistes, qui paraissent un peu perdus dans cet énorme espace. Toutefois, la plupart des reporters sur place paraissent confiants dans la victoire finale de Barack Obama.

3 h 7. Les projections de notre partenaire CNN donnent la Chambre des représentants républicaine, ce qui sera un énorme problème pour Barack Obama s'il est réélu.

3 h 5. Barack Obama est donné gagnant dans l'État-clé du Michigan (16 grands électeurs).Match des grands électeurs : Obama 78, Romney 76 (sur les 270 nécessaires pour être élu).Le Michigan constitue un succès important pour le président sortant, car il n'était pas certain de s'imposer dans cet État où il était concurrencé par Mitt Romney.

3 h 4. VIDÉO de notre envoyé spécial au Harry's Bar, Louis Baguenault de Puchesse - À Paris, les convives du célèbre Harry's Bar ont voté pour Obama au cours d'un scrutin simulé. L'actuel locataire de la Maison-Blanche l'a remporté haut la main, par 305 voix contre 182, illustrant la popularité du président sortant auprès de l'opinion publique occidentale.


3 heures. Dans l'État-clef de l'Ohio, après dépouillement de 30 % des bulletins de vote, Barack Obama est donné vainqueur. Ce résultat est toutefois provisoire.

2 h 56. Des irrégularités concernant plus de 100 000 votes ont déjà été dénoncées, et pourraient reporter la désignation du président au mois de décembre si des batailles judiciaires s'engageaient.

2 h 55. L'horaire de fermeture des bureaux de vote dans l'État-clé de Virginie pourrait être rallongé à 23 heures étant donné l'affluence, affirme à CNN Donald Palmer, secrétaire de la commission électorale en Virginie.

2 h 54. Mitt Romney donné vainqueur dans l'Alabama (sud du pays, 9 grands électeurs), selon un décompte de l'Associated Press. Match des grands électeurs : Obama 62, Romney 76 (sur les 270 nécessaires pour être élu).

2 h 50. Les équipes de Barack Obama s'inquiètent des effets des référendums parallèles organisés en marge de l'élection présidentielle. Les questions sur le mariage homosexuel ou la légalisation du cannabis semblent avoir mobilisé le camp républicain, contre ces mesures, plus que les électeurs démocrates.

2 h 46. Pas de surprise pour l'instant dans les États où Barack Obama et Mitt Romney étaient donnés favoris. En revanche, les deux adversaires sont engagés dans une course extrêmement serrée dans les swing states (États pivots) qui pourraient faire basculer l'élection, notamment en Floride, en Virginie et dans l'Ohio, selon les premières projections de la chaîne de télévision CNN.

2 h 45. Le comté "baromètre" de Vigo, dans l'ouest de l'Indiana, a donné Barack Obama largement vainqueur. Cette circonscription témoin ne s'est pas trompée depuis 1956.

2 h 40. De notre envoyé spécial à Virginia Beach (Virginie), Louis Cabanes. Le vote revêt une importance toute particulière dans cette cité balnéaire de tradition républicaine, située sur la côte Atlantique. Il y a quatre ans, Barack Obama l'avait emporté sur le fil face au républicain John McCain, décrochant les 13 grands électeurs de l'État, ce qui lui avait permis d'asseoir sa victoire au niveau fédéral. Dès huit heures, ce matin, il fallait compter deux heures d'attente pour pouvoir voter (lire notre reportage).

2 h 31. Mitt Romney remporte la Géorgie (sud du pays, 16 grands électeurs), selon un décompte de l'Associated Press. Match des grands électeurs : Obama 62, Romney 67.

2 h 30. De notre envoyée spéciale à Chicago (Illinois), Hélène Vissière. Obama est annoncé en tête dans l'État-clé de l'Ohio. Toutes les personnes présentes sur Thompson Square applaudissent. Jessica, une jeune institutrice, a créé sa propre pancarte avec des petites lucioles. "Ils vont nous donner quatre ans de plus, ce n'est pas le bon moment pour Romney. C'est Obama Time." "On est venu pour le soutenir", renchérit Tiana, jeune Afro-Américaine. "Il faut qu'il reste encore quatre ans, il n'a pas fini."

2 h 25. Mitt Romney remporte le Tennessee (sud du pays, 11 grands électeurs), selon un décompte de l'Associated Press. Match des grands électeurs : Obama 62, Romney 51.

2 h 20. Si Barack Obama a repris la tête en nombre de grands électeurs, il reste largement à la traîne en nombre de voix total : 47 % seulement, contre 52 % pour Romney. Du côté du Congrès, les républicains sont en tête d'après les premiers résultats provisoires, à la fois à la Chambre des représentants (respectivement 20 et 11 élus) et au Sénat (38 et 34 élus).

2 h 15. De notre envoyée spéciale à Boston (Massachusetts), Sophie de Bellemanière. Andrea Saul, la secrétaire de presse nationale des républicains, exhorte les partisans de Mitt Romney à se mobiliser. Dans une intervention retransmise sur les écrans géants du Convention Center de Boston, elle rappelle qu'il n'est pas trop tard pour aller voter dans certains États, comme en Caroline du Nord.

2 h 10. Barack Obama donné vainqueur dans l'Illinois (20 grands électeurs), le Connecticut (7), le Maine (4), le district de Columbia (3), le Rhode Island (4), le Massachusetts (11), le Maryland (10), portant le nombre provisoire de grands électeurs acquis à Obama à 62. De son côté, Mitt Romney remporte l'Oklahoma (7 grands électeurs), portant le nombre de grands électeurs acquis au candidat républicain à 40.

2 h 5. De notre envoyée spéciale à Boston (Massachusetts), Sophie de Bellemanière. Au QG de Mitt Romney, Carlos Gutierrez, secrétaire d'État au Commerce sous George W. Bush, se dit convaincu de la victoire de Mitt Romeny. "Notre pays aura, j'en suis certain, la sagesse, après avoir choisi un président sans expérience il y a quatre ans, de se tourner vers Mitt Romney. Notre économie est mise à mal. Les Américains feront ce choix ce soir."

2 heures. Les bureaux de vote ferment dans l'État-clé de Floride et 15 autres États.

1 h 57. Mitt Romney remporte la Caroline du Sud (bastion républicain, 9 grands électeurs), selon un décompte de l'Associated Press, portant le nombre de grands électeurs acquis au candidat républicain à 33, contre 3 pour Barack Obama.

1 h 55. VIDÉO - Depuis son QG de Chicago, et à quelques heures de la fermeture des bureaux de vote, le président américain a téléphoné à certains des bénévoles de sa campagne pour les remercier, sous l'oeil ravi des caméras.


1 h 50. À élection exceptionnelle, dispositif exceptionnel. Notre partenaire CNN a décidé d'habiller l'Empire State Building des couleurs du vainqueur de la présidentielle. Si Barack Obama l'emporte, le sommet du monument sera illuminé en bleu. À l'inverse, si Mitt Romney gagne le scrutin, le gratte-ciel se teintera de rouge.

1 h 45. Le mot clé "I voted" fait partie des messages les plus populaires aux États-Unis sur Twitter. À 15 heures (heure de Paris), le terme avait été mentionné dans 55 000 tweets, selon l'application d'analyse topsy.com. Sur l'application de partage de photos Instagram, plus de 20 000 photos portant le mot-clé #Ivoted avaient déjà été échangées en début de matinée. 

1 h 40. VIDÉO - Au Kenya, Sara Obama, la troisième femme du grand-père paternel du président américain sortant, espère voir son petit-fils réélu mercredi et prie pour sa victoire. Il y a quelques jours, déjà, dans le village des ancêtres de Barack Obama, toutes les prédictions donnaient le président américain réélu. Barack Obama a cinq demi-frères et une demi-soeur kényans.


1 h 35. Mitt Romney remporte la Virginie-Occidentale (État acquis aux républicains, 5 grands électeurs), selon un décompte de l'Associated Press.

1 h 33. Les bureaux de vote ont fermé mardi à 19 h 30 locales (1 h 30 en France) dans trois États supplémentaires, dont l'Ohio, considéré comme un État-clé pour le président sortant Barack Obama et son concurrent Mitt Romney. Les bureaux ont également fermé en Caroline du Nord et en Virginie-Occidentale.

L'Ohio est sous le feu des projecteurs. Cet État-clé pourrait à lui seul déterminer l'issue du scrutin. Si Obama remporte le New Hampshire, la Virginie et l'Ohio, la course s'arrêtera là même si Romney remporte la Floride. Il ne serait ainsi pas nécessaire d'attendre les résultats du Wisconsin, de l'Iowa, du Colorado et du Nevada. À l'inverse, si Obama perd en Floride, en Virginie, dans le New Hampshire et dans l'Ohio, Romney sera vainqueur à coup sûr.

1 h 30. Les bureaux de vote ont fermé dans six États, dont l'État-clé de Virginie, mardi à 19 heures locales (1 heure du matin en France). Dans l'est des États-Unis, la Géorgie, l'Indiana, le Kentucky, la Caroline du Sud, le Vermont et la Virginie ont bouclé leurs opérations de vote. 

1 h 22. Selon les estimations des chaînes CNN, ABC, NBC et Foxnews, Mitt Romney est donné gagnant dans l'Indiana, un bastion républicain (11 grands électeurs).

1 h 20. De notre envoyée spéciale à Chicago (Illinois), Hélène Vissière. Très peu de gens sont rassemblés sur la place Thompson Square de Chicago. Becky, elle, est arrivée très tôt. Cette consultante en informatique habite à deux heures de là, mais elle avait peur de ne pas avoir de place. Elle était à Grant Park en 2008. "C'était un événement historique", dit-elle. "Ce soir, ça va être différent, mais c'est un président extraordinaire et je voulais être là. Je ne parle que de ça depuis des semaines. Je me demande de quoi je vais parler demain quand ça sera fini, ajoute-t-elle en riant. Hier, j'ai pleuré en regardant son dernier speech."

photoaaa.jpg

© Hélène Vissière

1 h 5. Selon notre partenaire Sipa, Barack Obama remporte le Vermont, un État du nord-est des États-Unis traditionnellement démocrate (3 grands électeurs sur les 270 nécessaires à l'élection). De son côté, Mitt Romney s'impose dans le Kentucky, un État profondément républicain (8 grands électeurs). Les deux candidats seraient par ailleurs au coude-à-coude dans l'État-clé de Virginie, décrochant chacun 49 % des voix, selon un sondage publié par notre partenaire CNN.

1 h 3. François Hollande a lui aussi les yeux rivés sur les États-Unis. Selon des propos recueillis par notre journaliste Charlotte Chaffanjon, le président français juge cette élection "importante pour le monde, car ce n'est pas la même politique extérieure ni la même politique économique" que les deux candidats proposent. Le chef de l'État se dit frappé par les similitudes entre les thèmes de campagne outre-Atlantique et en France : "Regardez le débat fiscal, le débat sur l'assistanat, comment Romney s'en est emparé, le débat sur l'identité..." Et de constater : "L'idéologie à l'échelle mondiale a toujours des sources européennes."

1 heure. Selon une étude publiée par les instituts Pew Internet et American Life Project, 22 % des électeurs américains auraient publié leur vote sur Twitter et Facebook. Parmi eux, 25 % confiaient avoir voté pour Barack Obama contre 20 % pour Mitt Romney.

0 h 55. De notre envoyée spéciale à Chicago (Illinois), Hélène Vissière. Le temps est froid et pluvieux. Décidément, l'ambiance générale n'est pas celle de 2008, où une foule en liesse (240 000 personnes) célébrait la victoire de Barack Obama. Ce soir, ce sont quelques milliers de bénévoles, qui ont gagné leur ticket d'entrée pour le palais des congrès de la ville. Les véritables supporteurs devraient se retrouver sous un écran géant en plein air, dans le centre-ville.

0 h 50. Ce soir, les citoyens américains n'élisent pas que leur président : ils votent aussi pour renouveler le Congrès : la totalité des sièges de la Chambre des représentants est en jeu, ainsi qu'un tiers des sièges du Sénat. Le pays pourrait être ingouvernable pour le nouveau président s'il ne prenait pas aussi le contrôle du Congrès (lire notre article à ce sujet). En outre, les électeurs doivent aussi se prononcer sur des questions locales : la Floride leur demande de se prononcer sur le financement des avortements et les subventions aux groupes religieux, en encore sur le mariage homosexuel. Cette dernière question revient aussi dans l'État de Washington, dans le Maine, dans le Maryland et dans le Minnesota. En Californie, l'abolition de la peine de mort et le port obligatoire du préservatif dans les films pour adultes seront soumis au vote. Dans l'Oregon et dans l'État de Washington, la légalisation du cannabis fera aussi partie des questions posées (lire notre article à ce sujet).

obama-romney-une.jpg

Barack Obama et Mitt Romney saluent les bénévoles qui ont oeuvré à leurs campagnes respectives, le 6 novembre. © Carolyn Kaster/Sipa et Emmanuel Dunand/AFP. Montage Le Point.fr

0 h 40. Sans surprise, le thème qui a le plus mobilisé les électeurs américains demeure l'économie, affirme un sondage réalisé à la sortie des urnes par notre partenaire CNN. L'économie est traditionnellement un thème majeur de campagne aux États-Unis, comme l'avait fait remarquer James Carville, un des stratèges de la campagne (victorieuse) de Bill Clinton en 1992, en prononçant une phrase devenue célèbre : "It's the economy, stupid!"

0 h 35. La somme record de six milliards de dollars a été dépensée au cours de la campagne électorale, à la fois pour la Maison-Blanche et le Congrès, selon un centre de réflexion américain. Multipliant spots de campagne et déplacements, les deux candidats à la présidentielle, le démocrate Barack Obama et le républicain Mitt Romney, ont au total dépensé 2,6 milliards de dollars, d'après l'estimation du Center for Responsive Politics (CRP). En ce qui concerne les dons, le président sortant a récolté 645 millions de contributions individuelles contre 413 pour son rival républicain, qui a en revanche recueilli davantage de fonds en provenance des grandes entreprises (lire notre article à ce sujet).

0 h 30. Les téléspectateurs américains attendent CNN au tournant. Pour le dernier marathon électoral, en 2008, la chaîne avait introduit un hologramme sur son plateau, une trouvaille qui avait fait beaucoup de bruit. Il se murmure qu'elle pourrait réserver une surprise pour cette élection.

0 h 15. De notre envoyée spéciale à Boston (Massachusetts), Sophie de Bellemanière. Au QG républicain, l'espoir que Romney l'emporte s'amenuise. Dans le bus affrété pour l'entourage du républicain, deux "fundraisers" se confient. Ils n'ont que peu d'espoir que leur candidat gagne. "Mitt est mon ami d'enfance, mais, affection à part, je sais qu'il peut gagner le vote populaire. Toutefois, vu les chiffres, il est presque impossible qu'il ait la majorité du collège électoral", confie David D., directeur d'une société de l'industrie pétrolière.

0 h 10. Barack Obama est dans son fief de Chicago. "Je me sens optimiste, mais seulement prudemment optimiste", a déclaré le président sortant plus tôt dans la journée. Barack Obama s'est détendu en disputant une partie de basket avec ses collaborateurs et amis dans un complexe sportif de Chicago. Le président américain perpétue ainsi une tradition, qui veut qu'il joue systématiquement au basket les jours d'élection, tant par superstition que pour évacuer le stress. De son côté, Mitt Romney est à Boston, la ville dans laquelle il a lancé sa carrière. "Je suis très optimiste, non seulement pour les résultats de l'élection, mais aussi pour l'avenir de l'Amérique", a-t-il lancé. En arrivant à son QG, plus tard dans la soirée, Mitt Romney a affirmé avoir fini de rédiger son "discours de victoire".

Minuit. C'est parti ! L'équipe du Point.fr vous accompagne tout au long de la nuit pour l'élection présidentielle américaine. Nos correspondants à Washington, Chicago (QG de Barack Obama), Boston (QG de Mitt Romney) et dans l'État de Virginie (État-clé) sont mobilisés pour vous faire vivre au plus près l'événement. Des dizaines de millions d'Américains sont appelés à élire le prochain locataire de la Maison-Blanche. Les premiers bureaux ont fermé à 18 heures sur la côte est (minuit heure française) et les premiers résultats, État par État, sont attendus dans l'heure qui suit.

vote-oklahoma.jpg

Vote à Broken Arrow, Oklahoma © John Clanton/AP/SIPA

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog Chari
commenter cet article

commentaires