Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photos et Videos

Gen Tahir Guinassou:
Secretaire a la Defense de l'UFDD
  Vendredi 16.01.09 Tchad : Un commandant proche de la famille dictatoriale d’un secteur de 100 Toyota avec un effectif de 1500 éléments installé récemment sur l’axe Massaguet-N’goura sur ordre de Deby est en contact permanant avec les éléments de RFC. Veulent-ils rejoindre le RFC? Affaire à suivre… <> Malgré l’état dans lequel il était, Hinda la première dame a voulu et insisté que son mari donne une interview sur les ondes de RFI démentant les spéculations sur la santé de ce dernier mais le despote n’était pas en mesure de réaliser son intervention sur les antennes de la radio. Bye bye Deby. <> Jeudi 15.01.09 Tchad: L’occasion est en or pour le General le jeune Abderahim Bahar de renverser et remplacer son oncle le malade Idriss Deby a la mode Guinéenne et négocier avec la rébellion. Nous vous assurons le soutient de tous les jeunes et les tchadiennes et tchadiens vous seront reconnaissants. <> Le dictateur Idriss Deby semble avoir un malaise. Priez s’il vous plait pour qu’il ne se recouvre plus. Ameen. <> Avec la pénurie du fagot de bois et du charbon, plusieurs restaurants ferment leurs portes dont le reste utilisent le gaz pour la cuisine tout en élevant le prix de leurs plats. <> Mercredi 14.01.09 Tchad : Très cher(e) Ab. Votre question sur les identités des infiltrés est très pertinente et nous respectons votre curiosité. Nous craignons que la réponse à votre question compromettra la sécurité de nos envoyés et leurs informateurs car donner des précisions sur des informations très sensibles exposera les origines des ces renseignements. Tout ce qu’on puisse dire, cette personne est un officier supérieur dans l’Armée de Deby. Nous nous excusons de ne pas pouvoir vous satisfaire et nous vous remercions pour votre compréhension. <> Mardi 13.01.09 Tchad :La situation sécuritaire dans l'est est imprévisible avec des incidents isolés. Renforcement de la sécurité dans la zone de Dogdoré où des gendarmes supplémentaires ont été déployés ; des attaques de bandits (appartenant a la milice de Deby) ont forcé des ONG à se retirer laissant près de 30 000 déplacés sans aide. Epidémie de rougeole ; à la semaine 1 de 2009, un total de 345 nouveaux cas et 1 décès a été notifié. L'OMS appuie les activités de réponse. <> Un officier supérieur du rétrograde dictateur Idriss Deby dit qu’ils ont pu infiltrer beaucoup des espions dans la rébellion. Leur nombre dépasse une centaine de personnes. En tant que « rebelles », 21 parmi eux ont pu avoir une formation très avancée des armes sophistiquées et acquirent des informations très confidentielles. Une dizaine de ces infiltrés viennent de retourner á leur maitre en fouillant la rébellion par une voiture et perçant jusqu'à N’Djamena sans arrêt. <> Les cousins du dictateur tchadien Idriss Deby déguisés en coupeurs de route ont fait un massacre de plusieurs passagers tchadiens sur plusieurs voitures dans la région de Bokoro (Province de Chari-Baguirmi) pour les déposséder de leurs biens. <> Le dictateur Erythréen avait donné un « bon » conseil à son homologue le tyran tchadien Idriss Deby lors de sa dernière visite. « Si les civiles se mêlent de la politique, cela veut dire que leur ventre est plein. Comme plus de 99% des tchadiens ne vous aiment pas, il faut les plonger sans remord dans une terrible misère avec une souffrance aigue jusqu'à ce qu’ils arrêteront de parler de la politique » dit-il le retardé mental Erythréen Issayas Afeworrki. <> Le dictateur Deby, le sauvage au cerveau « d’argile » qui veut appliquer à la lettre ce conseil gratuit, est sur le point d’interdire l’importation du riz au Tchad dans les jours à venir dans le but de forcer les tchadiens à oublier de parler ou de se mêler de sa politique de régression et désolation. <> Première fois dans l’histoire du monde, des humains utilisent l’excrément d’ânes pour préparer leur thé. Le coût du sac d’excrément dépasse 4000 F cfa présentement à N’Djamena due à l’interdiction du charbon.
 

Recherche

Photos et Videos

CEMGA Gen Tahir WodjiCEMGA Adj UFDD Soumaine Boloki


La population de N'Djamena jubile

Adouma Hassaballah et ses hommes


Archives

Texte Libre

6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 23:44

par Matt Spetalnick et John Whitesides

WASHINGTON (Reuters) - Les électeurs américains ont commencé mardi à voter au terme d'une longue et âpre campagne présidentielle pour départager le démocrate Barack Obama et le républicain Mitt Romney.

A New York et dans le New Jersey voisin, les opérations de vote n'ont pas été sans une certaine confusion une semaine après le passage meurtrier de l'ouragan Sandy.

Dans un pays traversé par six fuseaux horaires, les premiers bureaux de vote ont ouvert sur la côte est et dans une partie du Midwest. Les derniers des 120 millions d'Américains appelés à voter seront les électeurs de l'Alaska et d'Hawaï.

Barack Obama, qui a voté par anticipation au mois d'octobre, devait passer la journée dans sa ville de Chicago. Il a félicité son adversaire républicain pour sa "campagne pleine d'allant" et incité tous ses compatriotes à voter.

Mitt Romney a, lui, voté dans un foyer municipal près de son domicile, dans son fief électoral de Belmont, dans la banlieue de Boston, puis a repris son sprint final.

Celui-ci l'a notamment mené dans l'Etat crucial de l'Ohio, qu'il espère encore faire basculer et où il est crédité de quatre points de retard selon la dernière livraison du sondage quotidien Ipsos-Reuters (50% contre 46%).

"Les gens de l'Ohio savent que ce sont probablement eux qui vont décider quel sera le prochain président", a dit le candidat républicain à une station de radio locale.

L'avion du vice-président démocrate Joe Biden a atterri à l'aéroport de Cleveland quelques minutes seulement après celui de Romney, soulignant encore une fois l'importance que les deux camps accordent au vote de l'Ohio. Mitt Romney est resté à bord de son avion en attendant que le convoi du vice-président ait quitté les lieux.

A Chicago, après avoir accordé plusieurs interviews à des stations de radio, Barack Obama a joué au basket avec des amis et des membres de son équipe de campagne, comme il l'avait fait il y a quatre ans.

Depuis un mois, les enquêtes d'opinion ne parviennent pas à départager les deux hommes qui font jeu égal dans les intentions de vote au niveau national.

Donné facile vainqueur au mois de septembre face à un adversaire qui apparaissait peu en phase avec les préoccupations de ses concitoyens, Barack Obama a vu la tendance s'inverser, notamment après le premier débat télévisé, le 3 octobre, qui a tourné au cauchemar pour le chef de l'État.

Le président sortant paraît cependant avoir un petit avantage dans les "swing States", les "Etats bascules" où se jouera l'élection, ce qui pourrait lui permettre de franchir la barre des 270 votes au collège électoral, synonyme de victoire.

SANDY

Conformément à la tradition, les premiers dépouillements ont déjà eu lieu à Dixville Notch, où chacun des candidats a obtenu cinq voix, et à Hart's Location, dans le New Hampshire, où le démocrate est arrivé en tête avec 23 voix contre neuf pour le républicain et deux pour le candidat libertarien Gary Johnson.

Dans les Etats de New York et du New Jersey, les autorités tentent de faciliter le vote d'électeurs déplacés à la suite du passage de Sandy, ce parfois dans une certaine confusion.

Le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo a déclaré que tous les New-Yorkais pourraient voter sur présentation d'une attestation sur l'honneur. Dans le New Jersey, les électeurs directement affectés par Sandy, seront considérés comme expatriés et pourront voter par fax ou courriel.

Mais certains bureaux de vote ont dû retarder leur ouverture en raison de problèmes techniques, alors que 1,4 million de foyers et d'entreprises sont toujours privés d'électricité.

Un bureau de vote de fortune installé sous une tente non-chauffée sur la péninsule de Rockaways, dans le Queens, en est l'exemple. Il a ouvert avec une demi-heure de retard en raison de problèmes d'électricité.

RISQUE DE BLOCAGE

Les bureaux de vote commenceront à fermer leurs portes à 18h00 (23h00 GMT) dans l'Indiana et le Kentucky, les autres Etats suivront, étalés sur les six heures suivantes.

La Virginie, où l'incertitude est de mise, sera le premier des "Etats pivots" à avoir voté, à 19h00 (00h00 GMT, mercredi). Dans l'Ohio, les opérations de vote prendront fin une demi-heure plus tard. Mais il n'est pas certain qu'une estimation fiable soit disponible avant plusieurs heures.

La course à la Maison blanche est si indécise que les cas de figure les plus inattendus ont été imaginés, avec même la perspective de voir se répéter le scénario de 2000.

C'est la Cour suprême qui avait tranché à l'époque, donnant la victoire à George W. Bush sur Al Gore après cinq semaines d'incertitudes et de procédures concernant la Floride.

Les équipes de campagne d'Obama et de Romney se sont préparées à une telle issue, engageant des conseillers juridiques pour faire face à tout possible litige ou recours.

Si l'élection présidentielle a accaparé l'attention, les électeurs américains sont également appelés à se prononcer en faveur de leurs représentants et d'une partie des sénateurs.

Selon toute probabilité, les démocrates devraient conserver leur majorité à la chambre haute, dont un tiers des sièges (33) sera renouvelé. Les républicains devraient maintenir leur domination acquise en 2010 sur la Chambre des représentants, dont les 435 sièges sont en jeu.

Cette situation promet, quel que soit le vainqueur de l'élection présidentielle, un risque de blocage dans la collaboration entre la Maison blanche et le Congrès dans les mois à venir, au moment où se profile le "mur budgétaire", une série d'échéances concernant le sort de réductions fiscales et de dépenses budgétaires.

Avec Lisa Lambert, Susan Heavey, Jeff Mason dans le New Hamsphire, Patricia Zengerle à Boston, Edith Honan et Philip Barbara, Guy Kerivel, Pierre Sérisier et Agathe Machecourt pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20121106.REU9984/obama-et-romney-face-au-verdict-des-urnes.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog Chari
commenter cet article

commentaires