Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photos et Videos

Gen Tahir Guinassou:
Secretaire a la Defense de l'UFDD
  Vendredi 16.01.09 Tchad : Un commandant proche de la famille dictatoriale d’un secteur de 100 Toyota avec un effectif de 1500 éléments installé récemment sur l’axe Massaguet-N’goura sur ordre de Deby est en contact permanant avec les éléments de RFC. Veulent-ils rejoindre le RFC? Affaire à suivre… <> Malgré l’état dans lequel il était, Hinda la première dame a voulu et insisté que son mari donne une interview sur les ondes de RFI démentant les spéculations sur la santé de ce dernier mais le despote n’était pas en mesure de réaliser son intervention sur les antennes de la radio. Bye bye Deby. <> Jeudi 15.01.09 Tchad: L’occasion est en or pour le General le jeune Abderahim Bahar de renverser et remplacer son oncle le malade Idriss Deby a la mode Guinéenne et négocier avec la rébellion. Nous vous assurons le soutient de tous les jeunes et les tchadiennes et tchadiens vous seront reconnaissants. <> Le dictateur Idriss Deby semble avoir un malaise. Priez s’il vous plait pour qu’il ne se recouvre plus. Ameen. <> Avec la pénurie du fagot de bois et du charbon, plusieurs restaurants ferment leurs portes dont le reste utilisent le gaz pour la cuisine tout en élevant le prix de leurs plats. <> Mercredi 14.01.09 Tchad : Très cher(e) Ab. Votre question sur les identités des infiltrés est très pertinente et nous respectons votre curiosité. Nous craignons que la réponse à votre question compromettra la sécurité de nos envoyés et leurs informateurs car donner des précisions sur des informations très sensibles exposera les origines des ces renseignements. Tout ce qu’on puisse dire, cette personne est un officier supérieur dans l’Armée de Deby. Nous nous excusons de ne pas pouvoir vous satisfaire et nous vous remercions pour votre compréhension. <> Mardi 13.01.09 Tchad :La situation sécuritaire dans l'est est imprévisible avec des incidents isolés. Renforcement de la sécurité dans la zone de Dogdoré où des gendarmes supplémentaires ont été déployés ; des attaques de bandits (appartenant a la milice de Deby) ont forcé des ONG à se retirer laissant près de 30 000 déplacés sans aide. Epidémie de rougeole ; à la semaine 1 de 2009, un total de 345 nouveaux cas et 1 décès a été notifié. L'OMS appuie les activités de réponse. <> Un officier supérieur du rétrograde dictateur Idriss Deby dit qu’ils ont pu infiltrer beaucoup des espions dans la rébellion. Leur nombre dépasse une centaine de personnes. En tant que « rebelles », 21 parmi eux ont pu avoir une formation très avancée des armes sophistiquées et acquirent des informations très confidentielles. Une dizaine de ces infiltrés viennent de retourner á leur maitre en fouillant la rébellion par une voiture et perçant jusqu'à N’Djamena sans arrêt. <> Les cousins du dictateur tchadien Idriss Deby déguisés en coupeurs de route ont fait un massacre de plusieurs passagers tchadiens sur plusieurs voitures dans la région de Bokoro (Province de Chari-Baguirmi) pour les déposséder de leurs biens. <> Le dictateur Erythréen avait donné un « bon » conseil à son homologue le tyran tchadien Idriss Deby lors de sa dernière visite. « Si les civiles se mêlent de la politique, cela veut dire que leur ventre est plein. Comme plus de 99% des tchadiens ne vous aiment pas, il faut les plonger sans remord dans une terrible misère avec une souffrance aigue jusqu'à ce qu’ils arrêteront de parler de la politique » dit-il le retardé mental Erythréen Issayas Afeworrki. <> Le dictateur Deby, le sauvage au cerveau « d’argile » qui veut appliquer à la lettre ce conseil gratuit, est sur le point d’interdire l’importation du riz au Tchad dans les jours à venir dans le but de forcer les tchadiens à oublier de parler ou de se mêler de sa politique de régression et désolation. <> Première fois dans l’histoire du monde, des humains utilisent l’excrément d’ânes pour préparer leur thé. Le coût du sac d’excrément dépasse 4000 F cfa présentement à N’Djamena due à l’interdiction du charbon.
 

Recherche

Photos et Videos

CEMGA Gen Tahir WodjiCEMGA Adj UFDD Soumaine Boloki


La population de N'Djamena jubile

Adouma Hassaballah et ses hommes


Archives

Texte Libre

21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 07:16

Muammar Kadhafi a été tué jeudi, près de sa ville natale de Syrte. Retrouvez les principales informations depuis l'annonce de sa mort, en début d'après-midi.

20 h 1 : "Aujourd'hui, le gouvernement de Libye a annoncé la mort de Muammar Kadhafi. Cela marque la fin d'un chapitre long et douloureux pour les habitants de Libye qui ont désormais une chance de pouvoir déterminer leur propre destin dans une Libye nouvelle et démocratique", déclare Barack Obama lors d'une courte allocution dans la roseraie de la Maison-Blanche.

20 heures : à Syrte, une foule en liesse célèbre la fin du colonel Kadhafi. "C'est son sang sur ma chemise, je ne la laverai jamais",déclare un combattant pro-CNT.

19 h 23 : le ministre français de la Défense Gérard Longuet affirme que ce sont des avions français qui ont "stoppé le convoi" dans lequel se trouvait Kadhafi.

18 h 49 : Muammar Kadhafi était vivant au moment de sa capture, semblent indiquer des images diffusées par les télévisions arabes Al Arabiya et Al Jazeera.

REGARDEZ ces images de Muammar Kadhafi lors de sa capture (attention, ces images peuvent choquer) :

 


 

18 h 43 : Interpol et la Cour pénale internationale demandent au fils de Kadhafi, Seif el-Islam, de "se rendre".

18 h 39 : la Maison-Blanche annonce une déclaration de Barack Obama à 20 heures (heure française). 

18 h 29 : le Vatican dit "prier pour la pacification et la démocratie" en Libye. "Nous devons travailler pour le peuple libyen et pour que tous coopèrent pour la reconstruction", affirme le secrétaire d'État Tarcisio Bertone.

18 h 17 : la France doit "poser des exigences vis-à-vis du nouveau pouvoir libyen", juge François Hollande, candidat PS à la présidentielle 2012.

18 h 7 : "La disparition de Muammar Kadhafi est une étape majeure dans la lutte menée depuis plus de huit mois par le peuple libyen", estime dans un communiqué le président Nicolas Sarkozy.

18 h 3 : REGARDEZ Un témoin filme le corps de Kadhafi (attention, ces images peuvent choquer) :

 


 

17 h 59 : l'attentat de Lockerbie reste toujours "un dossier ouvert", a déclaré le Premier ministre écossais Alex Salmond, au sujet de l'explosion du Boeing 747 de la compagnie américaine Pan-Am en 1988 au-dessus de l'Écosse, et dont le principal accusé se trouve toujours en Libye, révèle la BBC.

17 h 40 : l'Otan indique ne pas être certaine qu'un de ses avions ait abattu l'ex-dictateur libyen, mais ses responsables affirment que la mort de ce dernier pourrait sonner la fin de la mission de l'Alliance atlantique en Libye, révèle Reuters. 

17 h 36 : "La justice doit régner en Libye après la mort du colonel Kadhafi", déclare l'ONG Amnesty International dans un communiqué.

17 h 27 : 'l'annonce de la libération totale de la Libye sera faite "au plus tard" vendredi, a déclaré le nouveau Premier ministre libyen, Mahmoud Djibril, à l'AFP. 

17 h 25 : le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, salue une "transition historique pour la Libye", selon l'AFP.

17 h 20 : rappel : les États-Unis et l'Otan n'ont toujours pas confirmé la nouvelle de la mort de Muammar Kadhafi révélée par le nouveau pouvoir libyen.

17 h 18 : le Fonds monétaire international indique qu'il compte envoyer "dans les semaines qui viennent" une mission en Libye destinée à étudier les moyens de venir en aide à ce pays.

17 h 12 : Moatassem Kadhafi, l'un des fils du dictateur tué, a bien été abattu lui aussi en tentant de résister aux forces pro-CNT, confirme un responsable militaire du nouveau pouvoir libyen, selon Reuters.

Photo : Moatassem Kadhafi en 2005 (ScanPix Suède/Sipa).

17 h 10 : le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, salue "la fin de 42 ans de tyrannie en Libye".

16 h 54 : "Nous devrions nous souvenir de tous ceux qui sont morts entre les mains de ce dictateur brutal", a déclaré le Premier ministre britannique David Cameron, rapporte la BBC.

16 h 51 : le cadavre du colonel Kadhafi a été placé dans une mosquée de Misrata, affirme Al Jazeera. 


Cette photo serait celle du présumé cadavre du Guide, prise par un combattant anti-Kadhafi. C'est la première à avoir été diffusée. (Philippe Desmazes / AFP).

16 h 44 : les infirmières bulgares, qui avaient été condamnées à mort en Libye sous l'accusation d'avoir inoculé le virus du sida à des enfants, ont exprimé les unes leur joie, les autres leur indifférence à l'annonce de la mort de Muammar Kadhafi, réclamant surtout que leur innocence soit reconnue, relève l'AFP.

16 h 39 : Seif el-Islam, le fils de Muammar Kadhafi, se trouverait toujours dans le désert libyen, aux alentours de la ville de Bani Walid, affirme Abdelmajid al-Nasr, membre du CNT, à Al Jazeera. "Mais il sera bientôt capturé", insiste toutefois le responsable.

Sur la photo : Seif el-Islam (Chris Helgren/Reuters).

16 h 30 : "Si c'est confirmé, c'est une bonne issue", déclare le ministre français de la Défense Gérard Longuet, au sujet de l'annonce de la mort de Kadhafi, selon l'AFP.

16 h 26 : le nouveau Premier ministre libyen Mahmoud Djibril confirme la mort de Muammar Kadhafi, affirme Associated Press.

Mahmoud Djibril, ancien chef du CNT et nouveau premier ministre libyen, annonçant officiellement la mort de l'ex-dictateur (Li Muzi / Xinhua / Sipa).

16 h 13 : la dépouille de Muammar Kadhafi serait arrivée à Misrata, annonce la chaîne d'information en langue arabe Al Arabiya. 

16 h 2 : "La mort de Muammar Kadhafi met fin à la première phase de la révolution libyenne", estime le sénateur américain républicain John McCain.

15 h 44 : sont annoncés morts par le CNT : l'ex-dictateur Muammar Kadhafi, son fils Moatassem Kadhafi, l'ancien ministre de la Défense Abu Bakr Yunis.

Sont annoncés comme capturés : l'ex-porte-parole Moussa Ibrahim, l'ex-chef des Renseignements Abd Allah al-Sanusi, l'ex-conseiller et cousin de Kadhafi Ahmed Ibrahim, l'ex-conseiller Mansour Daw.

Sur la photo : Moussa Ibrahim, ancien porte-parole de Kadhafi (Paul Hackett / Reuters).

15 h 40 : l'Union européenne salue "la fin d'une ère de despotisme et de répression" en Libye.

15 h 36 : un combattant pro-CNT affirme avoir aperçu le dictateur se faire tirer dessus au niveau du bas-ventre, avant d'être piétiné, indique Associated Press.

Un homme brandit un pistolet plaqué or qui serait celui de Kadhafi (Philippe Desmazes / AFP).

15 h 33 : Moatassem Kadhafi, l'un des fils du dictateur déchu, est annoncé mort à son tour, selon un commandant du CNT, cité par l'AFP. 

15 h 22 : Muammar Kadhafi a été abattu d'une balle dans la tête, après que les combattants pro-CNT ont entouré le trou dans lequel il se cachait, affirme la chaîne d'information en langue arabe Al Jazeera, qui ajoute que le corps serait maintenant en route vers Misrata.

15 h 20 : Moatassem Kadhafi, l'un des fils de l'ex-dirigeant libyen, aurait été capturé vivant par les forces du CNT à Syrte, révèlent les chaînes de télévision arabes par satellite Al Jazeera et Al Arabiya.

15 h 15 : le président du nouveau pouvoir libyen, Mustapha Abdel Jalil, devrait bientôt s'exprimer pour confirmer "à 100 %" la mort du colonel, déclare le nouveau ministre libyen de l'Information. "Nos gars ont vu le corps à Syrte", ajoute-t-il. "Les révolutionnaires affirment que Kadhafi se trouvait dans un convoi qui a été attaqué."

15 h 13 : Syrte est "totalement libérée", indique à l'AFP Khalifa Haftar, haut responsable militaire du CNT.

REGARDEZ Les Libyens fêtent la mort de Kadhafi à Syrte et Tripoli :

15 h 10 : informations contradictoires sur la façon dont le Guide libyen a été tué. D'après le ministre de l'Information du gouvernement provisoire, Kadhafi a été mortellement blessé dans une attaque menée par les forces du CNT. Mais pour Abdel Madjid Mlegta, responsable militaire du CNT, l'ex-dirigeant libyen a été touché dans un raid aérien mené à l'aube par l'Otan.

15 h 6 : un soldat du CNT déclare à la chaîne britannique Sky News : "Quelqu'un l'a tué (Kadhafi) avec un 9 mm." Un autre soldat affirme que l'ex-dictateur a été touché au niveau du ventre. 

15 h 2 : le corps de Muammar Kadhafi aurait été emmené vers un lieu tenu secret pour des raisons de sécurité, affirme à Reuters Abdel Kafi, un responsable du CNT.

14 h 58 : "Nous annonçons au monde que Kadhafi a été tué aux mains des révolutionnaires", indique le porte-parole officiel du Conseil national de transition à Benghazi, Abdel Hafez Ghoga. "C'est un moment historique, c'est la fin de la tyrannie et de la dictature. Kadhafi a rencontré son destin", a-t-il dit à l'AFP.


Scènes de liesse dans les rues de Tripoli à l'annonce de la mort de Kadhafi (Marco Longari / AFP).

14 h 54 : l'Otan annonce que des avions de l'Alliance avaient frappé deux véhicules des forces pro-Kadhafi à environ 8 h 30 dans les environs de Syrte, sans pour autant préciser si Kadhafi se trouvait dans le convoi. 

14 h 51 : le Conseil national de transition (CNT) annonce officiellement la mort de Muammar Kadhafi.

14 h 43 : le chef militaire du CNT, Abdul Hakim Belhadj, confirme le décès de Muammar Kadhafi, indique Al Jazeera.

14 : 42 : le dictateur libyen se cachait dans un "trou", affirme la chaîne d'information arabe Al Jazeera. "Ne tirez pas, ne tirez pas !" aurait-il crié.


Photo diffusée par l'AFP de l'endroit présumé où aurait été retrouvé Kadhafi, à Syrte (Philippe Desmazes / AFP).

14 h 26 : le département d'État américain assure ne pas être en mesure de confirmer pour le moment les informations faisant état de la capture ou du décès de Muammar Kadhafi.

14 h 17 : "La guerre est finie" en Libye, affirme, jeudi, le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi à l'agence de presse italienne Ansa.

14 h 17: l'ancien porte-parole de Kadhafi, Moussa Ibrahim, aurait été arrêté, affirme Reuters.

14 : 17 : Muammar Kadhafi a succombé à ses blessures, annonce un responsable militaire du nouveau régime libyen, Abdel Madjid Mlegta.

14 h 6 : l'ex-Guide libyen était blessé à la tête et aux jambes par une attaque aérienne de l'Otan lorsqu'il a été capturé par les forces du CNT libyen, affirme Reuters.

14 h 3 : la télévision pro-Kadhafi al-Libya dément "la capture ou la mort" du dirigeant déchu.

13 h 48 : "Le sort de Kadhafi doit être décidé par le peuple libyen", déclare le président russe Dmitri Medvedev, selon des agences de presse russes.

Le nouveau pouvoir libyen a annoncé, jeudi matin, la prise de Syrte, dernier bastion fidèle à Muammar Kadhafi.

 

http://www.lepoint.fr/monde/muammar-kadhafi-est-mort-20-10-2011-1386906_24.php

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog Chari
commenter cet article

commentaires