Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photos et Videos

Gen Tahir Guinassou:
Secretaire a la Defense de l'UFDD
  Vendredi 16.01.09 Tchad : Un commandant proche de la famille dictatoriale d’un secteur de 100 Toyota avec un effectif de 1500 éléments installé récemment sur l’axe Massaguet-N’goura sur ordre de Deby est en contact permanant avec les éléments de RFC. Veulent-ils rejoindre le RFC? Affaire à suivre… <> Malgré l’état dans lequel il était, Hinda la première dame a voulu et insisté que son mari donne une interview sur les ondes de RFI démentant les spéculations sur la santé de ce dernier mais le despote n’était pas en mesure de réaliser son intervention sur les antennes de la radio. Bye bye Deby. <> Jeudi 15.01.09 Tchad: L’occasion est en or pour le General le jeune Abderahim Bahar de renverser et remplacer son oncle le malade Idriss Deby a la mode Guinéenne et négocier avec la rébellion. Nous vous assurons le soutient de tous les jeunes et les tchadiennes et tchadiens vous seront reconnaissants. <> Le dictateur Idriss Deby semble avoir un malaise. Priez s’il vous plait pour qu’il ne se recouvre plus. Ameen. <> Avec la pénurie du fagot de bois et du charbon, plusieurs restaurants ferment leurs portes dont le reste utilisent le gaz pour la cuisine tout en élevant le prix de leurs plats. <> Mercredi 14.01.09 Tchad : Très cher(e) Ab. Votre question sur les identités des infiltrés est très pertinente et nous respectons votre curiosité. Nous craignons que la réponse à votre question compromettra la sécurité de nos envoyés et leurs informateurs car donner des précisions sur des informations très sensibles exposera les origines des ces renseignements. Tout ce qu’on puisse dire, cette personne est un officier supérieur dans l’Armée de Deby. Nous nous excusons de ne pas pouvoir vous satisfaire et nous vous remercions pour votre compréhension. <> Mardi 13.01.09 Tchad :La situation sécuritaire dans l'est est imprévisible avec des incidents isolés. Renforcement de la sécurité dans la zone de Dogdoré où des gendarmes supplémentaires ont été déployés ; des attaques de bandits (appartenant a la milice de Deby) ont forcé des ONG à se retirer laissant près de 30 000 déplacés sans aide. Epidémie de rougeole ; à la semaine 1 de 2009, un total de 345 nouveaux cas et 1 décès a été notifié. L'OMS appuie les activités de réponse. <> Un officier supérieur du rétrograde dictateur Idriss Deby dit qu’ils ont pu infiltrer beaucoup des espions dans la rébellion. Leur nombre dépasse une centaine de personnes. En tant que « rebelles », 21 parmi eux ont pu avoir une formation très avancée des armes sophistiquées et acquirent des informations très confidentielles. Une dizaine de ces infiltrés viennent de retourner á leur maitre en fouillant la rébellion par une voiture et perçant jusqu'à N’Djamena sans arrêt. <> Les cousins du dictateur tchadien Idriss Deby déguisés en coupeurs de route ont fait un massacre de plusieurs passagers tchadiens sur plusieurs voitures dans la région de Bokoro (Province de Chari-Baguirmi) pour les déposséder de leurs biens. <> Le dictateur Erythréen avait donné un « bon » conseil à son homologue le tyran tchadien Idriss Deby lors de sa dernière visite. « Si les civiles se mêlent de la politique, cela veut dire que leur ventre est plein. Comme plus de 99% des tchadiens ne vous aiment pas, il faut les plonger sans remord dans une terrible misère avec une souffrance aigue jusqu'à ce qu’ils arrêteront de parler de la politique » dit-il le retardé mental Erythréen Issayas Afeworrki. <> Le dictateur Deby, le sauvage au cerveau « d’argile » qui veut appliquer à la lettre ce conseil gratuit, est sur le point d’interdire l’importation du riz au Tchad dans les jours à venir dans le but de forcer les tchadiens à oublier de parler ou de se mêler de sa politique de régression et désolation. <> Première fois dans l’histoire du monde, des humains utilisent l’excrément d’ânes pour préparer leur thé. Le coût du sac d’excrément dépasse 4000 F cfa présentement à N’Djamena due à l’interdiction du charbon.
 

Recherche

Photos et Videos

CEMGA Gen Tahir WodjiCEMGA Adj UFDD Soumaine Boloki


La population de N'Djamena jubile

Adouma Hassaballah et ses hommes


Archives

Texte Libre

10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 03:56

Abdelmanane-Khatab.jpg

Mes chers compatriotes de l'intérieur ou en exil, je vous informe que je suis victime d'une machination politique dont les exécutants sont les autorités françaises à travers son ministère des finances au grand bénéfice du régime dictatoriale du Tchad. Cette machination infamante est le fait de certains pseudos opposants, tchadien et centrafricain en exil en mal de reconnaissance que je m'attellerai avec force à mettre hors d'état de nuire.  

En effet, par arrêté en date du 29 octobre 2014, pris en application des résolutions du conseil de sécurité de l’ONU et d’une décision du conseil de l’union européenne concernant la situation en République Centrafricaine, les autorités françaises ont pris la décision de geler mes avoirs conformément aux articles L-562-1 et L562-2 du code monétaire et financier pour motif : « tentative de déstabilisation de la république centrafricaine. » 

Mon influence dans le milieu politique tchadien de l'opposition grandissant, ma liberté de ton dérangeant, des soi-disant opposants en exil n'ont pas trouvé mieux que de me diffamer auprès des autorités français histoire de me nuire en espérant probablement me réduire. En fait, ils ne rendaient service qu'à l'autocrate de Ndjamena; c'est à se demander si ce n'était pas le but recherché ! 

Dans les faits, je n'ai aucun lien de cause avec l'opposition centrafricaine et en particulier avec le clan Bozizé qui rappelons le, nous avait combattu pour le compte de Ndjamena lorsqu'il était encore au pouvoir.

 Toutefois, depuis sa chute, il m'était arrivé de rencontrer de manière fortuite ici à Paris ou lors de mes déplacements en Afrique certains acteurs de la crise centrafricaine notamment des personnes du clan Bozizé sans qu'il y ait eu entre nous ne serait-ce le début d’une entente pour fin d'objectif commun. 

Qui plus est, le clan Bozizé a appelé aux massacres des tchadiens de RCA; massacre perpétré par les affreux Anti-balaka et consorts aux ordres de ces derniers. 

Alors, comment se fait-il que moi qui suis de nationalité tchadienne et particulièrement actif dans la défense des droits de mes compatriotes, je puisse avoir des liens avec un groupe criminel qui appelle au meurtre des tchadiens et en particulier des musulmans ?

Je tiens à vous préciser que je suis de confession musulmane et ma foi détermine mes engagements. Je ne peux d'aucune manière me lier politiquement ou objectivement à des individus qui violent, tuent, pillent les miens que ce soit mes compatriotes ou faisant partie de ma communauté de croyants. 

 
Ce qui me stupéfait le plus dans ce gel de mes avoirs, plutôt, de mes maigres ressources, le peu d'argent qui s'y trouve sur mon compte provient de mon travail. En principe, une réquisition de la banque de France par les autorités françaises pourrait facilement éclairer les lanternes du ministre. 

Depuis mon arrivée en France, j’ai toujours honnêtement gagné ma vie n'en déplaise à mes détracteurs. Tous ceux de mes compatriotes qui vivent en France et me connaissent peuvent en témoigner.

Aussi, si les suspicions portées à mon encontre seraient liées à des quelconques liens avec le camp d'en face, en RCA, c'est à dire, la SELEKA, je ne connais aucuns des responsables ou avoir eu des contacts avec une quelconque représentation ici en France ou ailleurs.

Les personnes en relation avec ces derniers sont notoirement connues. Contrairement à eux, je n'ai jamais signé un document avec les leaders de la SELEKA ou m'être présenté sur les plateaux des télévisions françaises me revendiquant les qualités de porte-parole ou avoir démarché des officines en France avec des documents à l'appui prétendant connaître personnellement les responsables de la SELEKA. 

Si tel n'est pas le cas, je mets au défi les autorités françaises ou mes détracteurs d'amener la preuve du contraire.

En attendant d'avoir accès au dossier sur lequel s'est fondé la décision du ministre, dossier de mon avis vide, et part delà demander l'annulation de cet arrêté en ce qu'il me concerne, je demande à tout un chacun de garder son calme et de ne pas verser dans la calomnie et la diffamation outrancière. 

D’ores et déjà j’ai demandé à mes avocats de ne pas se limiter à l'annulation de cet arrêté mais aussi de poursuivre en diffamation ceux ou celles tapis dans l'ombre qui se seraient fourvoyés à l'origine de cette infamie ayant conduit au gel de mes avoirs afin d'éviter de tel désagrément à tous ceux qui sont hostile aux régimes dictatoriaux. Et faire comprendre aux autorités françaises que la calomnie, les manipulations de bas étage ne peuvent devenir des éléments d'appréciation afin d'éviter de pas faire apparaître la France dans son plus mauvais jour au moment même où les pays africains se soulèvent contre les combines FRANCAFRICAINE. 

 Je voudrais rassurer les uns et les autres que je demeure imperturbable et ma lutte contre la dictature demeurera jusqu’à la chute régime.

 

Abdelmanane Khatab

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog Chari
commenter cet article

commentaires