Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photos et Videos

Gen Tahir Guinassou:
Secretaire a la Defense de l'UFDD
  Vendredi 16.01.09 Tchad : Un commandant proche de la famille dictatoriale d’un secteur de 100 Toyota avec un effectif de 1500 éléments installé récemment sur l’axe Massaguet-N’goura sur ordre de Deby est en contact permanant avec les éléments de RFC. Veulent-ils rejoindre le RFC? Affaire à suivre… <> Malgré l’état dans lequel il était, Hinda la première dame a voulu et insisté que son mari donne une interview sur les ondes de RFI démentant les spéculations sur la santé de ce dernier mais le despote n’était pas en mesure de réaliser son intervention sur les antennes de la radio. Bye bye Deby. <> Jeudi 15.01.09 Tchad: L’occasion est en or pour le General le jeune Abderahim Bahar de renverser et remplacer son oncle le malade Idriss Deby a la mode Guinéenne et négocier avec la rébellion. Nous vous assurons le soutient de tous les jeunes et les tchadiennes et tchadiens vous seront reconnaissants. <> Le dictateur Idriss Deby semble avoir un malaise. Priez s’il vous plait pour qu’il ne se recouvre plus. Ameen. <> Avec la pénurie du fagot de bois et du charbon, plusieurs restaurants ferment leurs portes dont le reste utilisent le gaz pour la cuisine tout en élevant le prix de leurs plats. <> Mercredi 14.01.09 Tchad : Très cher(e) Ab. Votre question sur les identités des infiltrés est très pertinente et nous respectons votre curiosité. Nous craignons que la réponse à votre question compromettra la sécurité de nos envoyés et leurs informateurs car donner des précisions sur des informations très sensibles exposera les origines des ces renseignements. Tout ce qu’on puisse dire, cette personne est un officier supérieur dans l’Armée de Deby. Nous nous excusons de ne pas pouvoir vous satisfaire et nous vous remercions pour votre compréhension. <> Mardi 13.01.09 Tchad :La situation sécuritaire dans l'est est imprévisible avec des incidents isolés. Renforcement de la sécurité dans la zone de Dogdoré où des gendarmes supplémentaires ont été déployés ; des attaques de bandits (appartenant a la milice de Deby) ont forcé des ONG à se retirer laissant près de 30 000 déplacés sans aide. Epidémie de rougeole ; à la semaine 1 de 2009, un total de 345 nouveaux cas et 1 décès a été notifié. L'OMS appuie les activités de réponse. <> Un officier supérieur du rétrograde dictateur Idriss Deby dit qu’ils ont pu infiltrer beaucoup des espions dans la rébellion. Leur nombre dépasse une centaine de personnes. En tant que « rebelles », 21 parmi eux ont pu avoir une formation très avancée des armes sophistiquées et acquirent des informations très confidentielles. Une dizaine de ces infiltrés viennent de retourner á leur maitre en fouillant la rébellion par une voiture et perçant jusqu'à N’Djamena sans arrêt. <> Les cousins du dictateur tchadien Idriss Deby déguisés en coupeurs de route ont fait un massacre de plusieurs passagers tchadiens sur plusieurs voitures dans la région de Bokoro (Province de Chari-Baguirmi) pour les déposséder de leurs biens. <> Le dictateur Erythréen avait donné un « bon » conseil à son homologue le tyran tchadien Idriss Deby lors de sa dernière visite. « Si les civiles se mêlent de la politique, cela veut dire que leur ventre est plein. Comme plus de 99% des tchadiens ne vous aiment pas, il faut les plonger sans remord dans une terrible misère avec une souffrance aigue jusqu'à ce qu’ils arrêteront de parler de la politique » dit-il le retardé mental Erythréen Issayas Afeworrki. <> Le dictateur Deby, le sauvage au cerveau « d’argile » qui veut appliquer à la lettre ce conseil gratuit, est sur le point d’interdire l’importation du riz au Tchad dans les jours à venir dans le but de forcer les tchadiens à oublier de parler ou de se mêler de sa politique de régression et désolation. <> Première fois dans l’histoire du monde, des humains utilisent l’excrément d’ânes pour préparer leur thé. Le coût du sac d’excrément dépasse 4000 F cfa présentement à N’Djamena due à l’interdiction du charbon.
 

Recherche

Photos et Videos

CEMGA Gen Tahir WodjiCEMGA Adj UFDD Soumaine Boloki


La population de N'Djamena jubile

Adouma Hassaballah et ses hommes


Archives

Texte Libre

19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 17:41

Depuis ces cinq dernières années, le mal dont souffre le secteur diplomatique tchadien a atteint des proportions alarmantes. Les témoignages des tchadiens et des professionnels de la diplomatie tchadienne sont révélateurs de la profondeur du mal qui ronge ce secteur très sensible. Une réorientation de la façon dont elle est conduite devient impératif.

 

L’état des lieux des ambassades du Tchad en Europe et de la façon dont elles sont dirigées, particulièrement les ambassades du Tchad en Belgique, en Suisse et en Allemagne montre bien la régression notoire que la diplomatie tchadienne connait actuellement. Quelques exemples parmi tant d’autres résument bien cette situation. Personnalisation et privatisation de la structure publique diplomatique, des relations exécrables des ambassadeurs avec leurs compatriotes censés les représenter, une grande faiblesse perceptible dans la défense des intérêts du pays, le manque d’amour patriotique, l’absence des initiatives novatrices pour mieux accompagner le Tchad dans sa politique de développement, le manque d’éthique professionnelle, l’absence de nos illustres ambassadeurs dans des grands débats et négociations internationauxen terme des contributions actives et de bénéfices que le Tchad peut engranger, et ce malgré la présence de nos représentations diplomatiques.

 

Ces quelques exemples traduisent pour beaucoup de tchadiens et des observateurs avertis de la scène politique tchadienne, les faiblesses structurelles de la gouvernance du Tchad transposée simplement sur la scène européenne et internationale. Or, les représentations diplomatiques devraient être des références dans le recadrage de la gouvernance du pays à l’image de celles évoluant en Amérique du Nord ou en Asie. En comparaison  à certains pays de la même dimension qui défendent vigoureusement leurs intérêts sur la scène internationale tels que : le Burkina-Faso, le Niger, le Cameroun , le Gabon, la Côte d’Ivoire etc,  le Tchad peut mieux faire. Plus que jamais, le Tchad  a besoin de refonder sa diplomatie sur de nouvelles bases en se démarquant des schémas préétablis et surtout en s’éloignant  des marchands d’illusions qui gravitent autour de l’appareil diplomatique tchadien et qui déshonorent le Tchad.

 

Le Collectif considère que les  talents tchadiens  qui s’expriment raisonnablement dans divers domaines aussi bien politique, économique, artistique que diplomatique constituent un capital important que le Tchad doit exploiter.  Le Collectif estime que  l’originalité d’une démarche politique ou le simple talent des hommes peuvent donner grande audience à un pays et sa véritable place dans le concert des nations.

 

Pour en découdre avec cette logique contre productive,  le Collectif fait observer qu’il est fondamental que les responsables au plus haut sommet de l’Etat se posent les vraies questions et apportent des réponse adéquates et réalistes. Il ne faudrait pas que certains de nos ambassadeurs enferment le Tchad dans une logique politicienne, émotionnelle et personnelle en essayant de minimiser l’ampleur de la situation, en utilisant des subterfuges et des vocabulaires peu recommandés vis-à-vis de ceux et celles qui apportent des contributions constructives pour le Tchad. Il faut donc sortir de ce schéma diplomatique pour aller véritablement vers des actions concrètes qui changent positivement la vie des tchadiens en y intégrant des compétences nécessaires dans les ambassades tchadiennes. Il est évident que des telles compétences peuvent apporter leurs connaissances spécifiques pour le changement de l’image de marque de notre pays et pour une médiatisation positive des efforts du Tchad pour son développement et ses prises des positions dans les débats entres les Etats-parties et les institutions multilatérales. L’élément déterminant passe par l’utilisation rationnelle et efficiente de chaque acteur dans les postes ou il pourra mieux servir le pays. L’évidence est que le Tchad doit se doter des moyens nécessaires et un personnel qualifié pour asseoir une diplomatie ambitieuse, ouverte et active au service de développement du Tchad.

 

Le Collectif de diplomates tchadiens

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog Chari
commenter cet article

commentaires

korei djimi 20/06/2012 17:02

Bonjour le collectif.C'est un beau discours qui contient d'enormes conseils et remarques necessaires pour un Tchad nouveau.

Mais, tres simplement, permettez-moi de vous poser la question suivante: A qui etes-vous en train de vous adressez en ce moment?

Pour nous, le plus important, c'est de sensbiliser les tchadiennes et tchadiens pour une unite en vue d'apporter un changement au Tchad, faute de quoi, ces genres de discours ne serviraient a rien
aussi long temps que le changement tant attendu nous manque!