Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photos et Videos

Gen Tahir Guinassou:
Secretaire a la Defense de l'UFDD
  Vendredi 16.01.09 Tchad : Un commandant proche de la famille dictatoriale d’un secteur de 100 Toyota avec un effectif de 1500 éléments installé récemment sur l’axe Massaguet-N’goura sur ordre de Deby est en contact permanant avec les éléments de RFC. Veulent-ils rejoindre le RFC? Affaire à suivre… <> Malgré l’état dans lequel il était, Hinda la première dame a voulu et insisté que son mari donne une interview sur les ondes de RFI démentant les spéculations sur la santé de ce dernier mais le despote n’était pas en mesure de réaliser son intervention sur les antennes de la radio. Bye bye Deby. <> Jeudi 15.01.09 Tchad: L’occasion est en or pour le General le jeune Abderahim Bahar de renverser et remplacer son oncle le malade Idriss Deby a la mode Guinéenne et négocier avec la rébellion. Nous vous assurons le soutient de tous les jeunes et les tchadiennes et tchadiens vous seront reconnaissants. <> Le dictateur Idriss Deby semble avoir un malaise. Priez s’il vous plait pour qu’il ne se recouvre plus. Ameen. <> Avec la pénurie du fagot de bois et du charbon, plusieurs restaurants ferment leurs portes dont le reste utilisent le gaz pour la cuisine tout en élevant le prix de leurs plats. <> Mercredi 14.01.09 Tchad : Très cher(e) Ab. Votre question sur les identités des infiltrés est très pertinente et nous respectons votre curiosité. Nous craignons que la réponse à votre question compromettra la sécurité de nos envoyés et leurs informateurs car donner des précisions sur des informations très sensibles exposera les origines des ces renseignements. Tout ce qu’on puisse dire, cette personne est un officier supérieur dans l’Armée de Deby. Nous nous excusons de ne pas pouvoir vous satisfaire et nous vous remercions pour votre compréhension. <> Mardi 13.01.09 Tchad :La situation sécuritaire dans l'est est imprévisible avec des incidents isolés. Renforcement de la sécurité dans la zone de Dogdoré où des gendarmes supplémentaires ont été déployés ; des attaques de bandits (appartenant a la milice de Deby) ont forcé des ONG à se retirer laissant près de 30 000 déplacés sans aide. Epidémie de rougeole ; à la semaine 1 de 2009, un total de 345 nouveaux cas et 1 décès a été notifié. L'OMS appuie les activités de réponse. <> Un officier supérieur du rétrograde dictateur Idriss Deby dit qu’ils ont pu infiltrer beaucoup des espions dans la rébellion. Leur nombre dépasse une centaine de personnes. En tant que « rebelles », 21 parmi eux ont pu avoir une formation très avancée des armes sophistiquées et acquirent des informations très confidentielles. Une dizaine de ces infiltrés viennent de retourner á leur maitre en fouillant la rébellion par une voiture et perçant jusqu'à N’Djamena sans arrêt. <> Les cousins du dictateur tchadien Idriss Deby déguisés en coupeurs de route ont fait un massacre de plusieurs passagers tchadiens sur plusieurs voitures dans la région de Bokoro (Province de Chari-Baguirmi) pour les déposséder de leurs biens. <> Le dictateur Erythréen avait donné un « bon » conseil à son homologue le tyran tchadien Idriss Deby lors de sa dernière visite. « Si les civiles se mêlent de la politique, cela veut dire que leur ventre est plein. Comme plus de 99% des tchadiens ne vous aiment pas, il faut les plonger sans remord dans une terrible misère avec une souffrance aigue jusqu'à ce qu’ils arrêteront de parler de la politique » dit-il le retardé mental Erythréen Issayas Afeworrki. <> Le dictateur Deby, le sauvage au cerveau « d’argile » qui veut appliquer à la lettre ce conseil gratuit, est sur le point d’interdire l’importation du riz au Tchad dans les jours à venir dans le but de forcer les tchadiens à oublier de parler ou de se mêler de sa politique de régression et désolation. <> Première fois dans l’histoire du monde, des humains utilisent l’excrément d’ânes pour préparer leur thé. Le coût du sac d’excrément dépasse 4000 F cfa présentement à N’Djamena due à l’interdiction du charbon.
 

Recherche

Photos et Videos

CEMGA Gen Tahir WodjiCEMGA Adj UFDD Soumaine Boloki


La population de N'Djamena jubile

Adouma Hassaballah et ses hommes


Archives

Texte Libre

3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 17:27

De la politique étrangère du Tchad à l’apport de la diaspora.

Retour sur le message du nouvel an du président Deby.

 

Par Talha Mahamat Allim

Genève, Suisse

 

Les traditionnels vœux du nouvel an offrent  une occasion aux divers responsables d’exprimer des souhaits et des attentes. Le président Deby n’a pas dérogé à ce rituel du 31 décembre, à la veille du nouvel an 2013. Parmi les sujets abordés dans son discours, figurent la diplomatie tchadienne et l’appel à la diaspora de mettre en valeur ses compétences au service du Tchad.  .  

 

Ces deux aspects nous interpellent spécifiquement, puisque nous les avons déjà abordés dans certains de nos articles. Nous constatons simplement que le président Deby a mis implicitement en évidence ce que nous avons toujours relevé comme insuffisances dans la politique étrangère de notre pays en général, et plus particulièrement dans son action diplomatique.

 

Le président a évoqué la nécessité d’une présence diplomatique partout ou c’est nécessaire et le souhait de voir notre diplomatie occuper la place qui est la sienne dans la communauté internationale. Notre conviction est que la réalisation de ce vœu passe par la réalisation de l’une des recommandations que nous avons déjà formulées, à savoir la restructuration de nos représentations diplomatiques, voire même la redéfinition de leur cartographie et de leurs missions en fonction des enjeux, des défis et objectifs géostratégiques, politiques, socioculturels et économiques du Tchad.


Le président parle aussi de la question de moyens à mettre à la disposition des représentations diplomatiques. Nous l’avons toujours évoqué, mais cela reste insuffisant ; il faut en même temps assainir leur gestion et promouvoir leur rationalisation. Il a exprimé le souhait de voir notre diplomatie faire valoir la vision tchadienne du monde ; cela passe par la présence active du Tchad dans les rencontres internationales à travers une représentation institutionnelle, politique et médiatique de qualité.


Par ailleurs, les valeurs de justice, d’équité, de dialogue et de paix qui transparaissent dans son discours doivent passer du simple discours pour intégrer nos consciences et nos pratiques aussi bien au Tchad que dans nos représentations diplomatiques.


Quant à la diaspora tchadienne, nous pouvons retenir du discours du président Deby, la reconnaissance de son apport et de ses compétences, une exploitation insuffisante de ces derniers par le pouvoir, la mise à l’écart de la diaspora et l’appel aux tchadiens de l’étranger à faire confiance à leur pays.


 

La confiance, elle se gagne et se mérite. De ce point de vue, nous pensons que cette confiance viendra de l’inclusion de toute la diaspora, et non pas de quelques acteurs satellites du pouvoir et/ou en quête de leur promotion personnelle, non seulement dans le développement et l’investissement socio-économique du pays mais aussi dans la sphère politique et diplomatique.


Cette confiance viendra aussi des véritables reformes visant à promouvoir les investissements de la diaspora et à préserver ses intérêts aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du Tchad. Cela passe par des mesures d’incitation, de facilitation et de sécurisation des investissements des tchadiens de l’étranger.


Dans cette optique, d’une part, un acte légiférant et clarifiant les spécificités de la diaspora tchadienne ainsi que les facilités et exonérations qui accompagneront ses investissements au Tchad serait un premier pas. D’autre part, les contacts et le dialogue entre les représentations diplomatiques et la diaspora doivent s’ouvrir et se multiplier. Pour cela, les suspicions de certains représentants à l’égard de la diaspora ainsi que leurs pratiques malsaines et leur tendance oligarchique doivent cessées, être combattues et au cas échéant, sanctionnées.


En conclusion, la réalisation des vœux du président sur le plan de la diplomatie et de la diaspora implique que non seulement des reformes législatives soient faites, mais aussi que  la conception de la politique étrangère tchadienne et la désignation des acteurs censés la mettre en pratique et représenter honorablement le Tchad à l’étranger méritent d’être revues. Toutes les ressources mises à la disposition de ces acteurs doivent en même temps être mieux affectées,  gérées rationnellement et contrôlées rigoureusement.  



Talha Mahamat Allim

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog Chari
commenter cet article

commentaires

jacque.N 06/01/2013 14:26

D'abord je félicite Mr Talha pour cette belle analyse objective. Il est vrai que Mr Talha dérange ceux qui ont érigé l'injustice, la corruption, l'indignité, le détournement des biens publics, la
médiocrité en système de gouvernance au Tchad. Je l'encourage à persévérer dans cette direction. Ces contributions sont très utiles pour le Tchad et il fait honneur à son pays et à ses
compatriotes. Bravo et merci talha

poli 06/01/2013 14:25

Aux âmes bien nées les valeurs n’attendent point le nombre des années! nous vous seront redevables éternellement cher frère, vos plûmes résisterons aux menaces qui planent sur la liberté de penser
et d’écrire. Le Tchad vous observe et vous promet un traitement de choix dans notre futur proche avenir InchALLAH. Moi je dis TALHA Président le pays serait sauvé.

citoyen 06/01/2013 14:25

Les voyous de la République qui continuent de ruiner le Tchad et de pervertir la société ne veulent pas entendre qu'on leur crache la vérité en face. Ils veulent évolué dans leur système détestable
mais ils finiront par être rattraper. Continuer mon frère.

junior.j 06/01/2013 14:23

Talha est homme intègre et humble et qui œuvre comme beaucoup des tchadiens par amour pour leur pays pour un changement dans la conduite des affaires publiques. Les politiques politiciennes
alimentaires ne riment absolument pas avec les honnêtes citoyens comme talha mais avec ceux-là dont l'objectif est de piller les ressources du pays, humilier leurs compatriotes modestes, dépraver
les mœurs, ériger l'injustice, assassiner avec impunité, ce sont donc de véritable connaisseurs de politiques politiciennes alimentaires.

Jacquelyne J. Junior 04/01/2013 17:45

Idriss deby est plus objectif dans son projet personnel que de ton genre de connaisseurs de politiques politiciennes alimentaires.