Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photos et Videos

Gen Tahir Guinassou:
Secretaire a la Defense de l'UFDD
  Vendredi 16.01.09 Tchad : Un commandant proche de la famille dictatoriale d’un secteur de 100 Toyota avec un effectif de 1500 éléments installé récemment sur l’axe Massaguet-N’goura sur ordre de Deby est en contact permanant avec les éléments de RFC. Veulent-ils rejoindre le RFC? Affaire à suivre… <> Malgré l’état dans lequel il était, Hinda la première dame a voulu et insisté que son mari donne une interview sur les ondes de RFI démentant les spéculations sur la santé de ce dernier mais le despote n’était pas en mesure de réaliser son intervention sur les antennes de la radio. Bye bye Deby. <> Jeudi 15.01.09 Tchad: L’occasion est en or pour le General le jeune Abderahim Bahar de renverser et remplacer son oncle le malade Idriss Deby a la mode Guinéenne et négocier avec la rébellion. Nous vous assurons le soutient de tous les jeunes et les tchadiennes et tchadiens vous seront reconnaissants. <> Le dictateur Idriss Deby semble avoir un malaise. Priez s’il vous plait pour qu’il ne se recouvre plus. Ameen. <> Avec la pénurie du fagot de bois et du charbon, plusieurs restaurants ferment leurs portes dont le reste utilisent le gaz pour la cuisine tout en élevant le prix de leurs plats. <> Mercredi 14.01.09 Tchad : Très cher(e) Ab. Votre question sur les identités des infiltrés est très pertinente et nous respectons votre curiosité. Nous craignons que la réponse à votre question compromettra la sécurité de nos envoyés et leurs informateurs car donner des précisions sur des informations très sensibles exposera les origines des ces renseignements. Tout ce qu’on puisse dire, cette personne est un officier supérieur dans l’Armée de Deby. Nous nous excusons de ne pas pouvoir vous satisfaire et nous vous remercions pour votre compréhension. <> Mardi 13.01.09 Tchad :La situation sécuritaire dans l'est est imprévisible avec des incidents isolés. Renforcement de la sécurité dans la zone de Dogdoré où des gendarmes supplémentaires ont été déployés ; des attaques de bandits (appartenant a la milice de Deby) ont forcé des ONG à se retirer laissant près de 30 000 déplacés sans aide. Epidémie de rougeole ; à la semaine 1 de 2009, un total de 345 nouveaux cas et 1 décès a été notifié. L'OMS appuie les activités de réponse. <> Un officier supérieur du rétrograde dictateur Idriss Deby dit qu’ils ont pu infiltrer beaucoup des espions dans la rébellion. Leur nombre dépasse une centaine de personnes. En tant que « rebelles », 21 parmi eux ont pu avoir une formation très avancée des armes sophistiquées et acquirent des informations très confidentielles. Une dizaine de ces infiltrés viennent de retourner á leur maitre en fouillant la rébellion par une voiture et perçant jusqu'à N’Djamena sans arrêt. <> Les cousins du dictateur tchadien Idriss Deby déguisés en coupeurs de route ont fait un massacre de plusieurs passagers tchadiens sur plusieurs voitures dans la région de Bokoro (Province de Chari-Baguirmi) pour les déposséder de leurs biens. <> Le dictateur Erythréen avait donné un « bon » conseil à son homologue le tyran tchadien Idriss Deby lors de sa dernière visite. « Si les civiles se mêlent de la politique, cela veut dire que leur ventre est plein. Comme plus de 99% des tchadiens ne vous aiment pas, il faut les plonger sans remord dans une terrible misère avec une souffrance aigue jusqu'à ce qu’ils arrêteront de parler de la politique » dit-il le retardé mental Erythréen Issayas Afeworrki. <> Le dictateur Deby, le sauvage au cerveau « d’argile » qui veut appliquer à la lettre ce conseil gratuit, est sur le point d’interdire l’importation du riz au Tchad dans les jours à venir dans le but de forcer les tchadiens à oublier de parler ou de se mêler de sa politique de régression et désolation. <> Première fois dans l’histoire du monde, des humains utilisent l’excrément d’ânes pour préparer leur thé. Le coût du sac d’excrément dépasse 4000 F cfa présentement à N’Djamena due à l’interdiction du charbon.
 

Recherche

Photos et Videos

CEMGA Gen Tahir WodjiCEMGA Adj UFDD Soumaine Boloki


La population de N'Djamena jubile

Adouma Hassaballah et ses hommes


Archives

Texte Libre

30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 14:12

- Préoccupés par la situation récurrente de la sécurité de nos compatriotes vivant dans les pays limitrophes du Tchad.

- Situation engendrée par l’attitude belliqueuse de Deby et surtout par son ingérence dans les affaires  intérieures de ces pays amis : la RDC, le Congo, le Togo, la RCA, le Soudan, la Libye, le Rwanda et aujourd’hui le Nigéria.

Nous voici une fois de plus confrontés aux problèmes de nos compatriotes vivant à l’étranger. En effet nos concitoyens installés au Nigéria viennent d’être accusés par leur pays d’accueil de mercenaires et de déstabilisateurs de ce pays qui leur a offert accueil et hospitalité.

Cette accusation découlerait des agissements irresponsables du régime de Deby qui a fini par coller à notre pays l’étiquette d’Etat voyou. En effet, le sanguinaire Deby ne recule devant rien pour assouvir ses desseins diaboliques. Il a toujours couru derrière les gains faciles (trafics des drogues et blanchissement de l’argent sale).

En 1998 à la demande de Gadhafi et grâce au financement de ce dernier, Deby a envoyé des milliers d’hommes pour combattre aux côtés de kabila père.

Il avait par ailleurs et sur stimulation des CFA de feu Eyadema, dépêché des centaines d’hommes pour mater les manifestants togolais.

Il avait fait déferler ses troupes pour déposer feu Patassé et introniser Mr. Bozize transformé entre temps en vassale, la preuve de cette assertion est parlante. En effet, la protection de Mr. Bozize est jusque là assurée par les troupes envoyées par Deby pour cette fin, mais pour aussi massacrer des centrafricains qui n’acceptent pas que leur dignité soit bafouée. C’est la raison pour laquelle les frères centrafricains ont été obligés de prendre les armes.

C’est un secret de polichinelle que le cas du soudan qui en est la meilleure illustration. En effet, le rôle qu’a joué Deby dans la détérioration de la situation au Darfour, soufflant tantôt le chaud tantôt le froid a conduit à la scission du soudan, ce, malgré le refus de l’opinion internationale. Deby a réussi à transformer cette paisible région du Soudan en un véritable enfer pour ses ressortissants et en un réel imbroglio. Par cynisme, il joue et entretient la contradiction. Ainsi, il avait sollicité avec insistance la force onusienne qui devrait dans son entendement l’aider à massacrer des tchadiens qui ont dit non à l’injustice, à la gabegie et à la corruption et qui ont surtout refusé à voir leur dignité bafouée. Pour ce faire, ils ont combattu les armes à la main. C’était contre ceux-là que Deby avait fait appel à la force onusienne. Mais lorsque celle-ci avait judicieusement limité son rôle conformément à son mandat de stricte sécurisation des refugies et des déplacés, Deby en a fait son pire ennemi et demandé avec insistance le  départ de cette force jusqu’à obtenir gain de cause.

En Libye nos compatriotes ont payé un lourd tribut à cause de l’irresponsabilité de Deby. En effet, l’esprit mercantile qui anime Deby l’avait conduit à voler au secours de Gadhafi. Des soldats ont été envoyés à partir du Tchad et d’autres ont été recrutés localement par l’ambassadeur du Tchad en Libye qui n’est autre que son grand frère. Cet engouement à voler au secours de Gadhafi avait exposé nos compatriotes au point où on leur a collé l’étiquette de mercenaires.

Aujourd’hui, ce sont les tchadiens qui vivent paisiblement au Nigeria qui viennent d’être indexés. Ils sont accusés de déstabilisateurs voire de mercenaires. En  vérité ce sont les ingérences de Deby aux affaires intérieures de ce grand pays voisin qui sont la cause du malheur des tchadiens au Nigeria. Nous l’avons d’ailleurs dénoncé il y a peu. Nous avons souligné que Deby et son ami ex-gouverneur de l’Etat de Bornou recrutent pour le compte des Boko haram. Ils leur fournissent armes et munitions.

Deby tient vaille que vaille à garder la main sur ce groupe terroriste Boko Haram et à conserver son pouvoir de déstabilisateur de la région afin que les grandes puissances fassent appel à lui pour rétablir la situation pourtant qu’il a lui-même créée-le pyromane pompier. Pour ce faire, il est prêt à allumer le feu partout en Afrique, folie de grandeur oblige. Avec Deby le ridicule ne tue pas. Sinon comment peut-on concevoir que ce dernier peut se permettre de contracter un mariage pharaonique à coût de milliards des FCFA alors que la famine sévit dans le pays ( soubana… ).

Ou comment peut-on concevoir la création et l’entretien des quatre milices déstabilisatrices du Soudan, de la RCA, du Nigeria, de la libye et bientôt du Niger tout en  continuant à recruter les membres de son clan comme garde plétorienne.

Nous demandons  aux chefs des partis politiques et à tous les tchadiens épris de paix de ne pas baisser les bras et de ne pas abandonner leurs compatriotes de l’intérieur et de l’extérieur dans le désespoir et le pessimisme.

Au vu de la situation actuelle, le Front pour le Salut de la République (FSR) lance un vibrant appel à l’opinion nationale et internationale, à tous les peuples et gouvernements ; bref,  à tous les pays  épris de paix, de démocratie, de liberté d’être aux côtés du peuple tchadien et de protéger les ressortissants  vivant chez eux.

Apportons notre soutien indéfectible à l’opposition armée centrafricaine dans sa juste lutte menée contre la dictature boziziéne instaurée et protégée par Deby. Nous déplorons le silence coupable des grandes puissances telles que la France et les USA.

Nous nous sommes donnés comme objectif la libération du peuple tchadien de l’emprise du régime voyou et sanguinaire de Deby ; et la création des conditions idoines pour l’instauration de la paix, de la démocratie, de la stabilité et de la sécurité au Tchad.

Constants et fidèles à nos engagements, les militant de FSR que  nous sommes, acceptons le sacrifice qu’exige la résistance politique et armée pour l’avènement d’un Tchad nouveau réconcilié avec lui-même et avec ses valeurs-forces.

Vive le Tchad, digne, libre, uni, fort et prospère.

Vive le peuple martyr du Tchad en lutte.

 

Fait à Paris le 28/01/2012

 

Le commissaire à la communication et porte parole

Le camarade Abakar Assileck Halata

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog Chari
commenter cet article

commentaires