Par ailleurs, nous apportons un démenti formel aux informations diffusées ce matin par la radio nationale tchadienne déformant la réalité des agressions et de l’agresseur. Par cette information, les officines de désinformations de Déby cherchent à créer la confusion sur des attaques contre nos positions qui ont commencé en réalité depuis 24 heures.

Enfin nous donnerons plus de détails sur ces attaques dans les heures qui suivent.

Fait à Moudeïna le 28 octobre2008

Le porte parole adjoint de l’UFCD
DJEDE KOURTOU GAMAR