Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photos et Videos

Gen Tahir Guinassou:
Secretaire a la Defense de l'UFDD
  Vendredi 16.01.09 Tchad : Un commandant proche de la famille dictatoriale d’un secteur de 100 Toyota avec un effectif de 1500 éléments installé récemment sur l’axe Massaguet-N’goura sur ordre de Deby est en contact permanant avec les éléments de RFC. Veulent-ils rejoindre le RFC? Affaire à suivre… <> Malgré l’état dans lequel il était, Hinda la première dame a voulu et insisté que son mari donne une interview sur les ondes de RFI démentant les spéculations sur la santé de ce dernier mais le despote n’était pas en mesure de réaliser son intervention sur les antennes de la radio. Bye bye Deby. <> Jeudi 15.01.09 Tchad: L’occasion est en or pour le General le jeune Abderahim Bahar de renverser et remplacer son oncle le malade Idriss Deby a la mode Guinéenne et négocier avec la rébellion. Nous vous assurons le soutient de tous les jeunes et les tchadiennes et tchadiens vous seront reconnaissants. <> Le dictateur Idriss Deby semble avoir un malaise. Priez s’il vous plait pour qu’il ne se recouvre plus. Ameen. <> Avec la pénurie du fagot de bois et du charbon, plusieurs restaurants ferment leurs portes dont le reste utilisent le gaz pour la cuisine tout en élevant le prix de leurs plats. <> Mercredi 14.01.09 Tchad : Très cher(e) Ab. Votre question sur les identités des infiltrés est très pertinente et nous respectons votre curiosité. Nous craignons que la réponse à votre question compromettra la sécurité de nos envoyés et leurs informateurs car donner des précisions sur des informations très sensibles exposera les origines des ces renseignements. Tout ce qu’on puisse dire, cette personne est un officier supérieur dans l’Armée de Deby. Nous nous excusons de ne pas pouvoir vous satisfaire et nous vous remercions pour votre compréhension. <> Mardi 13.01.09 Tchad :La situation sécuritaire dans l'est est imprévisible avec des incidents isolés. Renforcement de la sécurité dans la zone de Dogdoré où des gendarmes supplémentaires ont été déployés ; des attaques de bandits (appartenant a la milice de Deby) ont forcé des ONG à se retirer laissant près de 30 000 déplacés sans aide. Epidémie de rougeole ; à la semaine 1 de 2009, un total de 345 nouveaux cas et 1 décès a été notifié. L'OMS appuie les activités de réponse. <> Un officier supérieur du rétrograde dictateur Idriss Deby dit qu’ils ont pu infiltrer beaucoup des espions dans la rébellion. Leur nombre dépasse une centaine de personnes. En tant que « rebelles », 21 parmi eux ont pu avoir une formation très avancée des armes sophistiquées et acquirent des informations très confidentielles. Une dizaine de ces infiltrés viennent de retourner á leur maitre en fouillant la rébellion par une voiture et perçant jusqu'à N’Djamena sans arrêt. <> Les cousins du dictateur tchadien Idriss Deby déguisés en coupeurs de route ont fait un massacre de plusieurs passagers tchadiens sur plusieurs voitures dans la région de Bokoro (Province de Chari-Baguirmi) pour les déposséder de leurs biens. <> Le dictateur Erythréen avait donné un « bon » conseil à son homologue le tyran tchadien Idriss Deby lors de sa dernière visite. « Si les civiles se mêlent de la politique, cela veut dire que leur ventre est plein. Comme plus de 99% des tchadiens ne vous aiment pas, il faut les plonger sans remord dans une terrible misère avec une souffrance aigue jusqu'à ce qu’ils arrêteront de parler de la politique » dit-il le retardé mental Erythréen Issayas Afeworrki. <> Le dictateur Deby, le sauvage au cerveau « d’argile » qui veut appliquer à la lettre ce conseil gratuit, est sur le point d’interdire l’importation du riz au Tchad dans les jours à venir dans le but de forcer les tchadiens à oublier de parler ou de se mêler de sa politique de régression et désolation. <> Première fois dans l’histoire du monde, des humains utilisent l’excrément d’ânes pour préparer leur thé. Le coût du sac d’excrément dépasse 4000 F cfa présentement à N’Djamena due à l’interdiction du charbon.
 

Recherche

Photos et Videos

CEMGA Gen Tahir WodjiCEMGA Adj UFDD Soumaine Boloki


La population de N'Djamena jubile

Adouma Hassaballah et ses hommes


Archives

Texte Libre

22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 12:19

Le choix de la fourberie et du mensonge. Tel est la voie qu'à choisi Idriss Deby en limitant l’ouverture du dialogue tout court. Et Dieu sait que s’il n’y a pas un dialogue d’ensemble, il ne peut y avoir de salut. La tendance vers l’avenir est porteuse de sérieuses difficultés politiques et sociales avec Idriss Déby et à long terme sans lui.

 

Un chef d’État doit garantir un environnement de paix pour son peuple, le promouvoir dans son espace, l’éduquer vers un essor, ou encore s’effacer personnellement pour la quiétude de celui-ci. Il est malheureusement dans l’ordre des choses qu’Idriss Deby n’ouvre le dialogue qu’à une partie de l’opposition, des hommes et des femmes qu’il aurait choisis par humeur. Ceux qu’il connaît pendant des années dont il a abusé les dispositions et les carrures, pour et envers desquelles il n’a eu aucun respect ni égard.

 

En œuvrant de cette manière il croit encore duper son monde, fragiliser les esprits galvanisés, et diviser l’unanimité qui souhaite son départ. Il veut encore soi-disant, du poste et à poste de responsabilité monnayer le silence et la patience de certains, aguicher les prédateurs pour lesquels l’agonie du peuple tchadien est un sort quelconque qu’à leur auguste personne. Le défi sans éclat lancé à l’ensemble des Tchadiens est de taille. Car quoi qu’il advienne, vouloir accepter l’état du Tchad actuel en se rangeant avec Idriss Deby revient à cautionner le bradage de l’hymne de ce pays. Accepter sans fait le foisonnement et l’arbitraire d’un pays dirigé par une bande, avec comme guignol quelques figurants, accompagnant, cautionnant la mauvaise gestion, et la gangrène sociale. La seule alternative pour le Tchad est le départ sans azimut d’un homme qui n’a rien à prouver pour notre peuple, organiser un forum national jetant les bases d’une réelle démocratie, et l’alternance politique.

 

Dans notre pays, Idriss Deby a encouragé et entretenu l’émergence de la futile et facile trahison, celui de l’ami sur le dos de l’autre, de la communauté et du clan sur les pauvres contribuables. Le bilan de 21 ans de règne à dose de dialyse est fort éloquent, l’horizon se délite, et la morsure de l’adversité est à son paroxysme. Ce n’est point les décrets de dernières heures qui nous amuseront, tant le rift est colossal.

 

La politique dit on, a pour but de faire paraître vrai le mensonge et respectable le meurtre. Aucun tchadien ne peut accepter le désordre mental, et approuver l’handicap du retard causé par un homme dont l’incapacité politique n’est plus à démontrer. Plusieurs Tchadiens se sont exprimés sur la situation désastreuse du Tchad à ce jour. Il n’est point loquace de s’attarder sur nos malheurs allant de détournement de deniers publics aux trafics de tout genre. La mauvaise gouvernance est à son comble. Exploiter le malheur des autres au détriment de l’aspiration que le peuple voudrait avoir en matière de démocratie, de liberté et de progrès est effroyable. La débyfolie ne peut assujettir le peuple et son institution au gré de sa personne.

 

Dans l’hémisphère tchadien, Deby choisit ses interlocuteurs aux dialogues, fait des parents et autres assujettis. Il a su d’une autre manière amorcer un dialogue avorté auprès de certains parents politico-militaires éveillés à ses manœuvres. Le reste des tchadiens qui malheureusement s’élèvent contre son incompétence et sa dictature deviennent des mercenaires à ses yeux.

L’outrance et l’arrogance se limitent toujours à la barrière de la justice, car si jusqu’à présent il n’y a eu que des batailles pour une équité nationale, au demeurant et à l’entêtement c’est le feu de la guerre qu’il attisera, et… dans lequel sans doute il brûlera.

 

La communauté nationale et internationale se portera témoin.

 

Mahamat Assileck Halata.

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog Chari
commenter cet article

commentaires